•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Transformer le bois en art

Un reportage de Vincent H. Turgeon
Radio-Canada

La petite ville de Shaunavon, dans le sud-ouest de la Saskatchewan, abrite l'un des trésors cachés de la province : la galerie Geppetto (Nouvelle fenêtre). À l'intérieur, plutôt que de trouver un pantin en bois répondant au nom de Pinocchio, on se retrouve entouré de sculptures plus impressionnantes les unes que les autres.

Un texte de Vincent H. TurgeonTwitterCourriel

Tout commence lorsque Maurille Hammond, alors à peine âgé d'une dizaine d'années, assiste à une démonstration offerte par un artiste sur bois. Cette rencontre est marquante pour le jeune garçon.

Doué en dessin, il décide alors de rehausser le défi en essayant de reproduire ses esquisses sur des morceaux de bois.

Les murs de sa petite galerie d'art sont couverts des différentes sculptures qu'il a faites au fil des années.Les murs de sa petite galerie d'art sont couverts des différentes sculptures qu'il a faites au fil des années. Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

Plusieurs années plus tard, Maurille Hammond se marie à une femme de la région de Val-Marie. Celle-ci, infirmière, travaille souvent de soir à l'hôpital, laissant ainsi son mari seul à la maison pour quelques heures.

C'est alors que ce dernier décide de se remettre à la sculpture sur bois, histoire de se garder occupé lors de ces soirées en solitaire.

Ça fait plus de 20 ans que Maurille Hammond sculpte le bois. Il a su transformer sa passion en oeuvres d'art.Ça fait plus de 20 ans que Maurille Hammond sculpte le bois. Il a su transformer sa passion en oeuvres d'art. Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

20 ans plus tard, ce qui avait commencé comme un simple passe-temps s'est transformé en réelle passion.

Sa petite galerie d'art compte plusieurs prix et reconnaissances accrochés à ses murs.

Des gens de partout dans le monde, ayant entendu parler de ce sculpteur du sud de la Saskatchewan, viennent le rencontrer pour voir et acheter ses oeuvres.

Maurille Hammond utilise ce genre de tranche pour faire certaines de ses oeuvres. Il se laisse inspirer par la forme qu'elles ont pour décider ce qu'il y sculptera.Maurille Hammond utilise ce genre de tranche pour faire certaines de ses oeuvres. Il se laisse inspirer par la forme qu'elles ont pour décider ce qu'il y sculptera. Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

Toutefois, le succès ne lui monte pas à la tête.

Malgré toutes ces années, c'est dans le défi de se surpasser que Maurille Hammond puise sa motivation.

Après 20 ans, c'est toujours là qu'est le défi. On se relance parce qu'on veut faire [une sculpture] qui sera encore plus belle que celle qu'on a déjà faite.

Maurille Hammond, sculpteur
Le souci du détail et la patience sont des qualités essentielles pour pouvoir devenir sculpteur.Le souci du détail et la patience sont des qualités essentielles pour pouvoir devenir sculpteur. Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

Animaux, paysages, portraits humains ou éléments religieux, la minutie des détails et du travail nécessaire pour réaliser ses oeuvres remplissent encore l'artiste de fierté.

Maintenant à la retraite, le sculpteur peut s'en donner à coeur joie.

Maurille Hammond est rempli de fierté lorsqu'il regarde les différentes oeuvres qu'il a su sculpter.Maurille Hammond est rempli de fierté lorsqu'il regarde les différentes oeuvres qu'il a su sculpter. Photo : Radio-Canada/Vincent H. Turgeon

Avec l'énergie et la passion qui l'habite toujours, on peut s'attendre à voir encore plusieurs oeuvres en bois s'ajouter à la collection de la galerie Geppetto.

Saskatchewan

Arts visuels