•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Î.-P.-É. : le tourisme au cœur d'un débat électoral

Les chefs des quatre principaux partis ont participé à un débat sur le tourisme.

Les chefs des quatre principaux partis ont participé à un débat sur le tourisme.

Photo : Radio-Canada/Julie-Anne Lapointe

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

À l'Île-du-Prince-Édouard, les chefs des quatre partis ont discuté de tourisme, jeudi, en ce troisième jour de campagne électorale.

Un texte de Julie-Anne LapointeTwitterCourriel

Les chefs étaient invités à un panel de discussion organisé par l'Association touristique de l'Île.

C'était une première occasion pour les chefs des quatre partis à l'île s'assoient ensemble depuis le début de la campagne.

Les intervenants aujourd'hui ont rappelé aux chefs l'importance de l'industrie du tourisme pour l'économie de la province.

L'année dernière par exemple l'île a attiré plus d'un million de visiteurs, qui ont dépensé ensemble plus de 400 millions de dollars.

Les quatre chefs ont reconnu qu'il faut en faire plus pour innover en tourisme et trouver de nouvelles façons d'attirer les gens à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Parti libéral dit que ça passe par la promotion de la gastronomie à l'île, en impliquant tous les secteurs, pas seulement celui du tourisme.

Selon le Parti progressiste-conservateur, il faut miser sur les entreprises et l'économie pour aider l'industrie.

Le chef Rob Lantz croit que le gouvernement doit jouer un rôle d'appui à l'industrie, sans pour autant imposer sa façon de penser.

« La dernière chose que l'industrie [du tourisme] a besoin, c'est que quelqu'un lui dicte quoi faire », a dit le chef du Parti progressiste-conservateur, Rob Lantz.

Du côté du Nouveau Parti démocratique, le chef Mike Redmond a parlé d'étendre la saison touristique sur toute l'année et vendre des terrains de golf qui appartiennent à la province pour aider les finances de la province.

Le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker a dit qu'il faut miser sur les richesses naturelles, mais aussi s'assurer de promouvoir des initiatives qui ne dépendent pas entièrement du financement de la province pour survivre.

Les quatre chefs ont admis que le gouvernement doit partager ses données et statistiques sur le tourisme avec les gens de l'industrie, pour les aider à améliorer leurs façons de faire et attirer plus de gens sur l'île.

 

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie