•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Première frappe aérienne canadienne contre le groupe État islamique en Syrie

Quatre chasseurs CF-18 canadiens ont participé à une opération de la coalition menée par les États-Unis contre un entrepôt de l'État islamique en Irak.
Quatre chasseurs CF-18 canadiens ont participé à une opération de la coalition menée par les États-Unis contre un entrepôt de l'État islamique en Irak. Photo: La Presse canadienne / Staff Sgt. Perry Aston
La Presse canadienne

Des avions canadiens ont participé à une première mission de bombardement contre le groupe armé État islamique en Syrie, a annoncé le ministre de la Défense, Jason Kenney, mercredi.

Le ministre a indiqué sur son compte Twitter que des CF-18 avaient bombardé la garnison de l'État islamique (EI) à Racca, à environ 160 kilomètres à l'est de la ville disputée d'Alep. Racca est considérée comme la capitale du groupe extrémiste.

M. Kenney n'a fourni aucun autre détail sur cette attaque, se contentant d'écrire que le rôle du Canada en Syrie était de s'assurer que l'ÉI ne puisse plus compter sur aucun sanctuaire dans la région.

Le ministre semblait pressé à annoncer cette intervention, ayant devancé sur Twitter le communiqué officiel de la Défense nationale.

Les conservateurs, profitant de leur majorité, ont fait adopter par la Chambre des communes une résolution approuvant la prolongation de l'intervention militaire du Canada contre l'ÉI en Irak et son expansion en Syrie.

La frappe aérienne des deux CF-18 canadiens, à l'aide de munitions à guidage de précision, a été menée à la suite du processus de planification et de coordination exécuté avec les partenaires de la coalition, a indiqué la Défense nationale par communiqué.

Au total, 10 avions de la coalition, dont six appareils américains, ont participé à cette frappe aérienne, a-t-on précisé.

Les Forces armées canadiennes ont accru leur participation aux opérations menées par la coalition internationale pour soutenir les forces de sécurité en Irak pendant une période pouvant durer jusqu'à douze mois, soit jusqu'au 30 mars 2016, et ont élargi les frappes à la Syrie.

Il ne s'agissait pas de la première sortie aérienne depuis la prolongation de l'intervention.

La Défense nationale a indiqué que trois autres sorties avaient eu lieu précédemment dans le ciel de la Syrie, soulignant que ces sorties constituent de « précieuses occasions d'évaluer de nouvelles zones d'opérations ».

Le général Tom Lawson, chef d'état-major de la Défense, a déclaré que cette première frappe aérienne des Forces armées canadiennes contre les capacités de l'État islamique en Syrie avait été « exécutée avec succès », sans donner plus de détails.

État islamique, le règne de la terreur

International