•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Épidémie de myopie chez les enfants

Examen chez l'optométriste

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les enfants souffrant de myopie sont deux fois plus nombreux qu'il y a 20 ans en Amérique du Nord, et ce trouble de la vision se développe de plus en plus tôt, selon plusieurs études scientifiques. La surutilisation des écrans serait en cause.

« La myopie peut sembler banale pour monsieur, madame Tout-le-monde », affirme Langis Michaud, professeur à l'École d'optométrie de l'Université de Montréal. « Là où il faut être préoccupé, c'est quand on dépasse un niveau moyen. »

Aujourd'hui, les optométristes diagnostiquent des cas de myopie dès l'âge de 6 ans, alors que dans les années 90, le problème oculaire apparaissait vers la puberté. Si rien n'est fait, on pourrait voir exploser le nombre de personnes dont le stade de myopie atteint la cécité. C'est qu'en se déclarant plus tôt, la myopie a plus de temps pour progresser avant de se stabiliser vers 22 ans.

La préoccupation actuellement à travers le monde, c'est d'empêcher les jeunes myopes d'atteindre ce niveau où ils deviennent à risque de pathologie.

Langis Michaud, professeur à l'École d'optométrie de l'Université de Montréal

Avoir les écrans à l'oeil

Un jeu pour tablette électroniqueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un jeux pour tablette électronique

Photo : Radio-Canada

Bien que le facteur héréditaire soit une des raisons principales expliquant la myopie, les longues heures passées devant les téléviseurs, les ordinateurs, les tablettes et les téléphones intelligents contribuent au problème.

« L'écran lui-même n'émet pas de radiations nocives, précise le professeur Michaud. C'est le fait de travailler souvent et beaucoup dans des environnements qui stimulent beaucoup notre oeil à différentes distances. » L'œil se fatigue donc plus vite.

Solutions

Des médicaments ont été développés pour lutter contre la myopie. Leur utilisation n'est toutefois pas recommandée pour les enfants puisqu'il a été constaté qu'à l'arrêt de la prise des médicaments, les symptômes réapparaissaient de façon encore plus marquée.

Un verre de contactAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un verre de contact

Photo : Radio-Canada

L'utilisation de lentilles de contact, en plus d'être souvent privilégiée pour des raisons esthétiques, permet de lutter contre la myopie. Un ralentissement de 30 à 40 % de sa progression a été constaté chez certains patients.

« Le verre de contact est toujours vis-à-vis l'endroit où l'oeil regarde, donc peu importe où l'oeil se déplace, si la lentille est bien centrée, elle va toujours suivre l'oeil, explique Langis Michaud. Alors que dans une lunette, l'enfant va regarder dans différentes parties de la lunette. »

Une épidémie mondiale

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) tire la sonnette d'alarme. Si le nombre de cas de myopie est préoccupant en Amérique du Nord, il l'est encore plus en Europe et en Asie, où jusqu'à 98 % des adultes sont myopes dans certains pays.

L'OMS s'est fixé comme objectif d'éliminer, d'ici 2020, les cas de cécité évitables. Combattre la myopie fait partie de la solution. L'OMS fait également valoir que des citoyens qui voient bien demeurent actifs et peuvent ainsi contribuer à stimuler l'économie de leur pays.

Avec les informations de Maude Montembeault

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Santé