•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Premier revers pour l’ASSE

Vote à l'AFELC
Vote à l'AFELC
Radio-Canada

Les membres de l'Association facultaire des étudiants en langue et communication de l'UQAM (AFELC) retourneront en classe mercredi. L'AFELC devient ainsi la première association étudiante parmi celles en grève depuis deux semaines à décider de ne pas prolonger le débrayage.

En grève depuis le 23 mars, ses membres ont choisi mardi de ne pas la reconduire à l'issue d'une assemblée générale tenue à huis clos dans la salle Marie-Gérin-Lajoie de l'UQAM.

Les 993 étudiants présents se sont prononcés par vote secret. Du lot, 703 ont voté contre, tandis que 255 ont appuyé sa reconduction. Il y a eu 26 abstentions et 9 votes ont été rejetés.

L'AFELC compte environ 3900 étudiants inscrits à l'École de langues, à l'École des médias et au Département de communication sociale et publique de l'UQAM.

Elle fait partie de l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE), qui avait pourtant appelé ses membres à poursuivre la lutte. Lundi soir, l'Association facultaire étudiante des sciences humaines (AFESH), considérée comme la plus militante de l'UQAM, avait d'ailleurs voté pour la reconduction de la grève.

Je trouve qu'il faut faire quelque chose pour contrer les mesures d'austérité, mais je pense qu'en ce moment, on n'a pas assez d'appuis. Puis je trouve qu'il y a peut-être d'autres moyens de pression qu'on peut faire même si on continue d'être à l'école.

Fanny Beaulieu, étudiante UQAM

Rappelons que durant un congrès mouvementé à Salaberry-de-Valleyfield, le weekend dernier, l'ASSÉ avait destitué son exécutif après que ce dernier eut suggéré dans une lettre de réflexion de reporter le mouvement de grève à l'automne. 

L'exécutif qui assure l'intérim entend respecter les décisions issues des votes des associations étudiantes, qui demeurent souveraines.

Les étudiants du Cégep du Vieux Montréal ont par ailleurs décidé mardi de poursuivre la grève jusqu'au 15 avril. Le vote a cependant été serré, soit 1077 en faveur et 1037 contre la grève, et ce, au terme d'un second recomptage.

Avec les informations de Jérôme Labbé et Dominic Brassard

Grand Montréal

Société