•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forte baisse des achats de livres scolaires

Livres

Le Conseil des ministres de l'Éducation du Canada fait passer des tests aux élèves tous les trois ans.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les achats de livres ont connu une forte baisse en 2014. Cela comprend les achats de livres scolaires, qui ont connu une baisse de 80 % dans certains endroits, selon l'Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ).

D'ailleurs, l'UNEQ demande au ministre de l'Éducation du Québec, François Blais, de prendre des mesures pour s'assurer que le budget annuel de 15 millions de dollars consacré aux acquisitions de livres dans les écoles ne soit pas utilisé à d'autres fins.

En ce qui concerne la baisse marquée des achats de livres constatée par les libraires depuis septembre, l'UNEQ pose plusieurs questions. Comment les commissions scolaires ont-elles dépensé les 8,3 millions de dollars versés par le Ministère pour l'achat de livres? Qu'est-il advenu des 6,7 millions de dollars que les commissions scolaires étaient tenues de consacrer au développement de leurs bibliothèques?

L'UNEQ tient à ce que le ministre Blais exige que les commissions scolaires rendent des comptes clairs et précis, qui lui permettent ensuite d'agir, et demande que les bibliothèques scolaires soient protégées contre les effets des compressions budgétaires, compte tenu de l'importance de la lecture en matière d'éducation.

« Les déclarations malheureuses de l'ex-ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, en août dernier, qui minimisaient l'effet du gel des achats de livres dans les écoles semble donc avoir produit les résultats désastreux que nous avions craints, et ce, malgré les tentatives de l'ancien ministre de corriger le tir », constate la présidente de l'UNEQ, Danièle Simpson.

Les ventes annuelles de livres neufs ont connu une forte baisse en 2014, après avoir connu une légère croissance en 2013, que l'on explique par la popularité du livre 50 nuances de Grey.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !