•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'Î.-P.-É. en campagne électorale

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLaughlan.
Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLaughlan. Photo: CBC
Radio-Canada

Les insulaires se rendront aux urnes le 4 mai. C'est ce qu'a annoncé le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade Wade MacLauchlan, lundi soir.

Un texte de Antoine Trépanier TwitterCourriel

Le premier ministre a annoncé qu'il s'est rendu à la résidence du lieutenant-gouverneur, Frank Lewis, lundi, et que ce dernier a accepté de dissoudre l'Assemblée législative. La campagne électorale durera donc quatre semaines. 

Wade MacLauchlan a lancé cette campagne électorale entourée de tous les députés et candidats du Parti libéral à Covehead, un village touristique situé à 20 km au nord de Charlottetown. Les libéraux ont des candidats dans chacune des 27 circonscriptions.

Wade MacLauchlan, est officiellement devenu candidat libéral dans la circonscription de York-Oyster Bed, lundi soir. Récemment élu chef du Parti libéral, ce dernier n'a jamais été élu à l'Assemblée législative. Il est le successeur de Robert Ghiz en tant que chef du Parti libéral et premier ministre.

Je suis fier d'être devant vous ce soir en tant que candidat de York-Oyster Bed.

Wade MacLauchlan, premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard

Répartition des sièges après l'élection de 2011 :
Parti libéral : 23
Parti progressiste-conservateur : 4

Les récents sondages menés par la firme Corporate research and associates plaçaient les libéraux loin devant les progressistes conservateurs dans les intentions de vote.

En mars, le Parti progressiste-conservateur récoltait 26% d'appui, alors que les libéraux atteignaient pratiquement le seuil des 60% (58%).

Une confirmation qui se faisait attendre

Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan.Le premier ministre de l'Île-du-Prince-Édouard, Wade MacLauchlan Photo : Radio-Canada/Antoine Trépanier

Le premier ministre de l'île n'avait plus beaucoup d'options devant lui pour le déclenchement d'une élection générale. Dans les derniers mois, il avait déjà écarté la possibilité de tenir une élection partielle pour remplir les sièges laissés vacants par des ministres et députés.

De plus, Wade MacLauchlan a déjà déclaré qu'il voulait d'une élection avant la fête des Mères, donc avant le 10 mai. Il a également signifié son intention de ne pas revoir la chambre reprendre ses travaux. Le retour à l'Assemblée législative était prévu pour mardi, 14 h.

Ce n'est pas seulement le chef libéral qui ne siège pas à « Province house ». De fait, aucun chef des principaux partis n'a de siège.

Les Parti libéral, Parti progressiste-conservateur, NPD et Parti vert tenteront de remporter une majorité des 27 sièges à l'Assemblée législative.

À sa dissolution, l'Assemblée législative comptait trois sièges vacants, 21 libéraux et trois progressistes conservateurs.

Enjeux électoraux:

  • Économie
  • Santé 
  • Programmes sociaux

Les partis déjà en campagne

Le candidat Rob LantzLe candidat Rob Lantz Photo : Marc Babin/Radio-Canada

La Loi électorale prévoit une élection à date fixe à l'Île-du-Prince-Édouard. En théorie, l'élection provinciale devrait avoir lieu en octobre, mais le fait qu'une élection fédérale y est prévue et que les chefs des principaux partis n'ont pas de siège a incité le premier ministre à déclencher l'élection.

L'Île-du-Prince-Édouard est déjà dans une atmosphère d'élections. Le Parti libéral a ouvert un nouveau bureau. Le Parti progressiste-conservateur espère une remontée avec son nouveau chef, Rob Lantz. Le chef du Parti vert, Peter Bevan-Baker, participe de façon informelle à des activités de campagne depuis quelques semaines déjà.

Les deux principaux partis ont déjà annoncé des pans de leur plateforme électorale dans les derniers jours.

Avant l'assemblée d'investiture de Wade MacLauchlan, le chef du Parti progressiste-conservateur, Rob Lantz, a dévoilé un engagement électoral, lundi en matinée. M. Lantz a annoncé le projet « Ouvrir l'île » qui est une stratégie d'interaction entre la population et le gouvernement.

« Grâce à la technologie, nous pouvons faire de l'Île-du-Prince-Édouard une plus ouverte au niveau de l'information. Une nouvelle direction qui engage les insulaires, qui inspire l'innovation et qui crée des emplois et de la croissance », a déclaré M. Lantz.

L'engagement « Ouvrir l'île », qui a été dévoilé au Centre des sciences appliquées et de technologie du Collège Holland, se concentre sur les principes d'un gouvernement ouvert, l'information ouverte et les données ouvertes.

Acadie

Politique