•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Motivée par le sport: Léonie est restée à l'école grâce à la nage synchronisée

Léonie Lafontaine-Boilard dans la piscine
Léonie Lafontaine-Boilard en action dans la piscine
Radio-Canada

On dit souvent que le sport est une bonne façon d'accrocher les jeunes garçons turbulents à l'école, mais les filles peuvent aussi y trouver leur compte.

Léonie Lafontaine-Boilard en sait quelque chose. De jeune fille avec des difficultés d'apprentissage, elle est en voie de compléter son diplôme d'études collégiales en soins infirmiers.

C'est dans la nage synchronisée que Léonie a trouvé sa motivation. Elle a d'ailleurs remporté une médaille d'argent en duo et d'une médaille d'or en équipe maîtres il y a à peine une semaine.

Ça me permettait de me défouler, de passer à autre chose. Quand je retombais dans mes études, ça allait deux fois mieux après mes entraînements

Léonie Lafontaine-Boilard

Léonie a eu un parcours de début de secondaire très difficile en doublant les premières années de son secondaire, explique sa mère Louise Lafontaine.

« Elle s'est reprise en faisant son secondaire quatre et cinq dans la même année pour être capable d'entrer au cégep en soins infirmiers. »

Aujourd'hui, Léonie nage seulement quatre heures par semaine. Ses études en soins infirmiers occupent l'essentiel de son temps, mais elle entraîne un groupe de jeunes filles de 9 à 13 ans dont certaines lui renvoient le reflet de ce qu'elle était, il y a quelques années encore. 

Mauricie et Centre du Québec

Sports