•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Achèteriez-vous un livre à l'aveugle?

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Le panier à livres-mystère de la librairie L'Exèdre à Trois-Rivières

Le panier à livres-mystère de la librairie L'Exèdre à Trois-Rivières

Photo : Marie-Ève Cousineau, Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Achèteriez-vous un livre sans en avoir vu la page couverture ? C'est ce que propose la librairie indépendante L'Exèdre, à Trois-Rivières, avec ses livres-mystère emballés dans un papier sur lequel on peut lire une brève description de l'ouvrage.

Depuis trois semaines, L'Exèdre a vendu près de 25 de ces livres usagés à la couverture camouflée. Leur prix oscille entre 2 et 5 $.

Une fois déballés, impossible de les échanger. Les clients ne semblent toutefois pas déçus. « Jusqu'à présent on en a acheté quatre : deux pour nous, deux en cadeaux, raconte un habitué de la boutique, Martin Bourassa. Moi, j'ai été agréablement surpris. »

Grâce à la promotion de ces livres-mystères dans les médias sociaux, la librairie dit avoir attiré de nouveaux clients. C'est aussi un moyen de vendre des romans qui peinent à trouver preneur.

La libraire L'Exèdre n'est pas la première à mettre en place cette stratégie pour fidéliser ses clients. « Je sais qu'il y a beaucoup de librairies américaines qui le font et aussi, j'ai vu quelques collègues libraires à travers le Québec qui l'ont fait », explique la libraire Audrey Martel.

Depuis six ans, 27 librairies indépendantes ont fermé leurs portes dans la province, selon l'Association des libraires du Québec. Pour assurer sa survie, la librairie L'Exèdre multiplie les initiatives de la sorte. « On n'est pas en difficulté, pas du tout, loin de là, rassure Audrey Martel. C'est sûr que la fermeture de Clément Morin nous a malheureusement... On est chanceux dans leur malchance en fait, parce que c'est une situation qui nous a quand même un petit peu profité. On a quand même vu la différence. »

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !