•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Plus de 420 000 Québécois en attente d'un médecin

    Un médecin remplit une fiche médicale.

    Photo : iStock

    Radio-Canada

    Radio-Canada a appris que le nombre de patients en attente d'un médecin de famille a quadruplé en deux ans. En 2015, c'est plus de 420 000 personnes qui sont inscrites au Guichet d'accès pour la clientèle orpheline (GACO). Le ministre de la Santé affirme qu'il a la solution; la Fédération des médecins omnipraticiens aussi.

    Un texte de Louis-Philippe OuimetTwitterCourriel

    Selon les plus récentes données, depuis 2013, le répertoire de patients en attente d'un médecin de famille est passé de 106 000 à 420 000.

    Ça demeure beaucoup. On est la province qui a le plus haut taux de patients orphelins. C'est certain que c'est beaucoup, surtout 420 000 patients.

    Mylaine Breton, professeure adjointe à la faculté des sciences de la santé au campus Longueuil de l'Université de Sherbrooke

    Au mois de mars 2015, plus de 420 000 Québécois inscrits au GACO étaient en attente d'un médecin de famille. On constate aussi que le nombre de Québécois en attente a augmenté de 82 % en un an, soit près de 190 000 personnes;

    Selon le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS), le nombre de patients en attente a triplé dans la région de Chaudière-Appalaches et Nord du Québec, et plus que doublé au Saguenay-Lac-Saint-Jean, à Montréal, en Mauricie, en Estrie et dans la Capitale-Nationale.

    Pour voir le graphique sur votre appareil mobile, cliquez ici. (Nouvelle fenêtre)

    Le projet de loi 20, une nécessité?

    Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, voit dans ces chiffres une autre raison de mettre de l'avant le projet de loi 20.

    Les investissements augmentent, on donne des primes et l'accès diminue. Alors c'est la démonstration parfaite qu'il faut faire des changements, d'où le projet de loi 20.

    Gaétan Barrette, ministre de la Santé

    Du côté de la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec, on ne pense pas que ce projet de loi est la solution. On affirme être déjà sur la bonne voie et qu'il faut plutôt se réjouir que près d'un million de patients aient trouvé un médecin de famille en quelques années seulement.

    « Le ministre dit que les mesures incitatives n'ont pas fonctionné. Soulignons que pendant les trois dernières années, c'est 900 000 personnes qui ont trouvé un médecin de famille », affirme le président de la FMOQ, Louis Godin.

    La bonne nouvelle maintenant

    Tant le gouvernement que la FMOQ, qui représente les médecins de famille, pensent que le problème sera bientôt réglé.

    C'est clair qu'avec les propositions qu'on a faites au ministère de la Santé comme alternative au projet de loi 20, on est confiants d'inscrire plus de 400 000 patients au cours des trois prochaines années. C'est clair.

    Louis Godin, président de la FMOQ

    Le ministre de la Santé partage cet optimisme, mais pas sur la façon de parvenir au même résultat. « La lumière est visible au bout du tunnel. Dans la lumière, il y a un chiffre qui s'appelle 20 », a martelé Gaétan Barrette.

    Le projet de loi 20 voudrait fixer une cible de patients à prendre en charge par les médecins de famille. Impossible pour l'instant de savoir si et quand il pourrait être adopté.

    Vos commentaires

    Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

    Est du Québec

    Société