•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vancouver, Toronto, Ottawa et Montréal congestionnées

Congestion routière

Congestion routière

Radio-Canada

Vancouver, Toronto, Ottawa et Montréal sont, dans l'ordre, les villes canadiennes ayant souffert le plus de la congestion routière l'an dernier selon le plus récent Indice de congestion routière TomTom, une firme de planification d'itinéraires et de systèmes de navigation.

La ville de Calgary a affiché la meilleure fluidité parmi les villes canadiennes visées par l'étude.

Le classement a peu changé depuis celui de 2014. Les trois premières positions sont demeurées inchangées au Canada, alors que Calgary a reculé au classement, passant de la cinquième à la septième et dernière place. La ville albertaine n'a toutefois pas amélioré son niveau de congestion routière, qui est demeuré stable à 22 %, ce sont plutôt les villes qui l'ont dépassé au classement – Edmonton et Québec – dont le taux de congestion s'est détérioré (23 %).

La situation est également demeurée stable à Vancouver, qui a conservé le même niveau de congestion routière. Un taux tout de même suffisant pour trôner au sommet du classement de la congestion avec un taux de 35 %.

Pour consulter ce tableau sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

Dans les villes les plus congestionnées, il faut presque deux fois plus de temps aux habitants de la périphérie pour rentrer à la maison. Les habitants de Toronto, Vancouver et Montréal perdent annuellement une moyenne de 84 heures de leur vie dans leur véhicule, prisonnier des bouchons de circulation.

TomTom ajoute dans son étude publiée mardi que le taux de congestion moyen au Canada était l'an dernier de 27 %, en hausse de 2 points de pourcentage par rapport à l'année précédente. Ce taux a toutefois grimpé à 57 % à l'heure de pointe du soir. Les pires embouteillages surviennent le jeudi soir, sauf à Edmonton, à Québec et à Calgary, où la circulation s'intensifie davantage le mercredi et le vendredi soir.

La semaine de travail traditionnelle serait à l'origine de ces taux élevés, car elle astreint un grand nombre de travailleurs à se déplacer simultanément et provoque l'engorgement des réseaux routiers.

Le groupe néerlandais publie ainsi la cinquième mouture de son indice de congestion routière. TomTom, qui analyse la congestion routière dans 200 villes du monde, souligne que la congestion routière augmente partout dans le monde.

Fondée en 1991 à Amsterdam, TomTom crée des applications de cartographie permettant aux usagers de se repérer et d'atteindre leur destination.

Les grands chantiers à Montréal d'ici 2021

Avec les informations de La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.