•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trop d'avantages consentis aux minières dans le budget Leitao selon la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine

Ugo Lapointe, de la coalition Québec meilleure mine

Ugo Lapointe, de la coalition Québec meilleure mine

Radio-Canada

La coalition Pour que Québec ait meilleure mine dénonce le budget déposé jeudi dernier par le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao. La coalition s'interroge sur l'ampleur des nouveaux avantages consentis à l'industrie minière alors que les finances publiques sont marquées par l'austérité.

Pour nous, la grande question que ce budget-là pose, c'est : jusqu'où et jusqu'à quand est-ce que le gouvernement doit financer l'industrie minière dans un contexte d'austérité sévère dans les domaines de la santé, de l'éducation et des autres services à la population?

Ugo Lapointe, porte-parole de la coalition Pour que le Québec ait meilleure mine et coordonnateur canadien de Mining Watch Canada

La coalition Pour que le Québec ait meilleure mine, constituée d'une trentaine d'organismes, déplore par ailleurs la diminution du budget alloué au ministère de l'Environnement, réduit à 0,15 % du budget du Québec.

« C'est comme un chien qui n'aurait pas de dents, mais qui aurait une muselière et en plus il aurait un collier antiaboiement. Autrement dit, c'est impossible pour ce ministère-là de faire la job pour laquelle il a été créé. C'est systématique, nos gouvernements nous parlent de développement durable et ils disent que c'est trois sphères. Mais la sphère environnementale n'a aucune espèce de pouvoir », dénonce le président de l'Action boréale de l'Abitibi-Témiscamingue, Henri Jacob.

L'AEMQ satisfaite du budget

L'Association de l'exploration minière du Québec (AEMQ) avait accueilli favorablement les mesures visant à relancer l'exploration minière contenues dans le budget Leitao, comme celle permettant le report d'un an de la hausse de la tarification des titres miniers.

Nous avons beaucoup de difficulté, présentement, à financer les activités des entreprises, donc, il y avait des augmentations qui étaient assez importantes qui ont été étalées et des exigences pour faire des travaux qui ont été réduites de façon temporaire et il y a aussi le maintien des actions accréditées, par exemple, qui donnent un bon coup de main à l'exploration minière surtout dans des périodes difficiles comme on connaît depuis 3 ans.

Alain Poirier, directeur des projets à l'AEMQ

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale