•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan a le plus faible taux d’enfants ayant accès à une garderie agréée

Michelle Naidu a dû attendre trois ans avant qu'une place ne se libère dans une garderie agréée à Saskatoon.

Photo : CBC

Radio-Canada

La Saskatchewan est la province avec le plus faible pourcentage d'enfants qui ont accès à une garderie agréée.

Une étude menée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada indique que 7,6 % des enfants âgés de 0 à 12 mois de la Saskatchewan ont accès à une place en garderie agréée. La moyenne nationale est près de trois fois plus élevée à 20,5 % des enfants.

Selon les parents et les professionnels du milieu, il est de plus en plus difficile d'obtenir une place pour son enfant. C'est ce qu'ont pu constater Hemant et Michelle Naidu qui ont inscrit leur enfant dès sa naissance sur une liste pour obtenir une place. Ils ont dû attendre trois ans avant qu'une place ne se libère dans une garderie agréée à Saskatoon.

J'ai entendu dire que c'était difficile. Parfois, les garderies vont vous donner un délai approximatif comme six mois ou un an. D'autres ne le feront pas parce qu'ils n'en ont aucune idée.

Michelle Naidu

Agréée ou non

Le manque de place dans des garderies agréées oblige les parents à avoir recours à des garderies en milieu familial. Celles-ci ne sont inspectées que si une plainte est déposée, alors que les garderies agréées le sont de façon régulière.

La codirectrice de l'Association des garderies de la Saskatchewan, Donna Gutzer, a travaillé pendant 35 ans dans les garderies agréées. Elle dit entendre plusieurs histoires de mauvais traitements dans les garderies qui ne sont pas agréées.

Je sais qu'une femme dans notre région a 27 enfants dans sa maison. Évidemment, ces enfants ne peuvent pas être bien supervisés. Il ne pourrait pas y avoir des repas et des collations appropriées ou un entretien des couches suffisant.

Donna Gutzer, codirectrice de l'Association des garderies de la Saskatchewa

Donna Gutzer affirme que le gouvernement devrait non seulement financer la création de nouvelles places en garderies, il devrait aussi réglementer les garderies qui ne sont pas agréées. Selon elle, il faut qu'il y ait une certaine forme d'imputabilité pour ces garderies.

Pas de nouvelles places dans le budget

Le plus récent budget provincial n'inclut pas de nouvelles places dans le réseau des garderies agréées. Selon le professeur de science politique de l'Université de la Saskatchewan, David McGrane, cela aggrave la situation de la province.

Nous avons eu un petit baby-boom en Saskatchewan en raison de l'immigration et les enfants des baby-boomers commencent à avoir des enfants à leur tour. L'offre ne s'est pas maintenue.

David McGrane, professeur de science politique de l'Université de la Saskatchewan

Selon le professeur, même si le nombre de places dans les garderies agréées a été négligé depuis des décennies, le problème est devenu plus criant dans les dernières années en raison de l'augmentation de la population dans la province.

Saskatchewan

Enfance