•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une heure dans le noir pour la planète

La tour Eiffel a été plongée dans le noir dans le cadre d'Une heure pour la terre, samedi

La tour Eiffel a été plongée dans le noir dans le cadre d'Une heure pour la terre

Photo : JACQUES DEMARTHON

Radio-Canada

À quelques mois de la négociation d'un nouvel accord mondial sur le climat à Paris se tenait samedi l'événement Une heure pour la Terre.

Dans des centaines de villes à travers la planète, le message qui était envoyé cette année est : « Nous changeons les changements climatiques ». La tour Eiffel a entre autres été plongée dans le noir durant cinq minutes samedi soir à Paris. La courte durée de l'acte symbolique est liée à des raisons de sécurité.

Les organisateurs de l'événement demandaient à la population mondiale d'éteindre les lumières pour une heure à 20 h 30 précises, en guise d'appui.

L'an dernier, Une heure pour la Terre a battu des records en mobilisant des centaines de millions de personnes qui ont demandé une action concrète contre les changements climatiques.

Lancée en 2007 par le World Wildlife Fund (WWF), elle est devenue le plus grand mouvement populaire pour l'environnement dans le monde.

Montréal a participé à l'événement. Les lumières ont été éteintes sur les principaux bâtiments municipaux, de 20 h 30 à 21 h 30. Le Complexe Desjardins et la Maison de Radio-Canada, entre autres, ont éteint leur logo de façon symbolique. 

Les lumières ont aussi été éteintes à l'édifice du parlement à Ottawa.

Avec les informations de La Presse canadienne

Environnement