•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget Leitao : des compressions de 1,5 M $ à prévoir à l'UQAR

Claude Bellefeuille et Jérémy Baudet.

Radio-Canada

Avec la limitation des dépenses en éducation imposée dans le deuxième budget du gouvernement Couillard, l'Université du Québec à Rimouski (UQAR) anticipe des compressions de 1,5 million de dollars.

Le retour à l'équilibre budgétaire passe notamment par d'importantes compressions en santé et en éducation.

En éducation, le réseau universitaire sera le plus touché, avec 70 millions de dollars en moins dans ses coffres.

« Si on ramène ça à l'échelle de l'UQAR, ce 70 millions-là pourrait se traduire par une compression de 1,5 million, estime le recteur Jean-Pierre Ouellet. Si on additionne avec qu'on a eu dans les dernières années, c'est une compression globale de 5 millions de dollars à peu près. »

L'université doit également digérer une autre déception. Le projet d'agrandissement de l'UQAR est absent du budget.

« Je me fie à la parole du premier ministre et c'est sûr qu'au cours des prochains jours, on va échanger, puisque ça implique deux ministères », explique Jean-Pierre Ouellet.

Quels impacts en Gaspésie et aux Îles?

Les réactions se multiplient par ailleurs en Gaspésie concernant le maintien des crédits d'impôt à l'investissement et à la masse salariale pour les cinq prochaines années.

Le milieu économique de la région est soulagé. « Je dirais un bémol, nuance toutefois le directeur de la Chambre de commerce et de tourisme de Gaspé, Olivier Nolleau. On prolonge certains crédits d'impôt pour la Gaspésie, par contre les îles-de la Madeleine vont avoir des secteurs qui vont être privilégiés comme le récréotourisme et ce n'est pas le cas en Gaspésie. »

Le gouvernement prolonge le crédit d'impôt pour la Gaspésie, les Îles-de-la Madeleine et certaines régions maritimes jusqu'en 2020. Ce crédit est destiné aux entreprises des secteurs des produits marins et manufacturiers. Cette mesure s'élève à 56 millions de dollars. Aux Îles-de-la- Madeleine, le crédit est élargi aux entreprises récréotouristiques.

Les mesures touchant les régions ne font pas l'unanimité, comme en témoigne le maire de Gaspé, Daniel Côté, qui estime les régions sortent perdantes de ce budget.

« Pour les régions du Québec, il y a 66 millions de dollars en coupes, dit-il. Le budget de développement régional de Montréal est en hausse de 8 millions de dollars. »

« L'austérité n'a pas le même prix à Montréal qu'en région. »

Au-delà de ce budget, le portait économique du Québec va se clarifier au cours des prochaines semaines, avec l'octroi des crédits budgétaires aux différents ministères.

Les sommes accordées aux régions du Québec devraient alors se préciser.

D'après le reportage de Martin Toulgoat

Budget Québec 2015

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Politique