•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Budget provincial 2015 : les impacts pour la Mauricie et le Centre-du-Québec

Une pile de troncs d'arbres

Budget provincial 2015 : les impacts pour la Mauricie et le Centre-du-Québec

Photo : Nicolas Steinbach

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après s'être fait priver de leurs Centres locaux de développement (CLD) et de leurs Conférences régionales des élus (CRÉ) par le gouvernement Couillard, et après avoir vu le budget de leurs municipalités considérablement amputé par le pacte fiscal, la Mauricie et le Centre-du-Québec attendaient de pied ferme le budget Leitao dévoilé jeudi. Que ce soit dans le secteur maritime, forestier, culturel ou touristique, plusieurs nouvelles mesures auront un impact sur la région.

Aide pour l'industrie forestière

Québec vient en aide au secteur des pâtes et papiers, durement touché par des baisses de production et des fermetures.

Les modalités d'accès au Fonds Valorisation Bois, créé en 2012 pour soutenir des projets de deuxième et de troisième transformation du bois à forte valeur ajoutée, sont élargies pour inclure les projets liés au secteur des pâtes et papiers.

Le fonds, doté d'une capitalisation de 170 millions de dollars, prend des participations dans des entreprises spécialisées.

Les projets qui pourront s'inscrire dans le Fonds Valorisation Bois proposeront de nouvelles utilisations pour la fibre de bois. La modernisation d'infrastructures et d'équipements qui augmenteront la compétitivité des entreprises est aussi visée.

Le budget prévoit également des montants de 225 millions pour les travaux sylvicoles et de 317 millions pour l'aménagement et la gestion de la forêt.

Toujours dans le secteur forestier, un montant de 10 millions est prévu pour l'amélioration, la réfection et l'entretien des chemins forestiers.

32,5 millions de dollars dans la stratégie québécoise de développement de l'aluminium

Le budget Leitao jette les bases de la nouvelle stratégie québécoise de développement de l'aluminium en prévoyant une enveloppe de 32,5 millions sur trois ans.

Le gouvernement Couillard a mené une vaste consultation auprès des représentants de l'industrie de l'aluminium depuis octobre, afin de mettre en place sa stratégie qui se déploiera jusqu'en 2025.

Au cours des trois premières années, les investissements seront répartis de la façon suivante :

  • 7 millions en 2015-2016
  • 11,1 millions en 2016-2017
  • 14,4 millions en 2017-2018

Dans sa stratégie, dont les détails seront annoncés prochainement, Québec mise sur une augmentation de la transformation de l'aluminium, entre autres, en favorisant l'utilisation de produits en aluminium et en facilitant l'accès au métal.

La stratégie appuiera également la réalisation de projets d'innovation des entreprises, dont des projets de recherche industrielle, qui seront encadrés par le Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium (CQRDA).

Le gouvernement Couillard estime que l'enveloppe de 32,5 millions entraînera des interventions d'environ 150 millions au cours des trois premières années d'implantation de la stratégie québécoise de développement de l'aluminium.

Crédit d'impôt à l'investissement

Le budget prévoit la prolongation jusqu'en 2022 du crédit d'impôt à l'investissement pour le matériel de fabrication et de transformation pour les régions. Ce crédit, qui devait prendre fin en décembre 2017, peut atteindre 24 % pour les entreprises manufacturières situées hors des grands centres urbains.

1,5 milliard pour la stratégie maritime

Le budget Leitao lève le voile sur une nouvelle partie de la stratégie maritime du gouvernement, qui prévoit créer 30 000 emplois dans toutes les régions du Québec d'ici 2030.

Le gouvernement annonce des investissements de 1,5 milliard sur cinq ans, dont 200 millions pour accélérer les investissements dans les infrastructures portuaires commerciales du Québec.

Cette somme pourra servir à construire de nouvelles infrastructures ou à payer des travaux de réfection majeurs.

Québec annonce aussi neuf millions de dollars pour la recherche appliquée et l'innovation dans le secteur maritime.

Le gouvernement donnera plus de précisions sur sa stratégie maritime en juin.

Espoir pour les conservatoires

Un investissement de 24 millions au cours des deux prochaines années pour « apporter un soutien accru aux sociétés d'État du secteur culturel », dont le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec fait partie, se trouve aussi dans le budget Leitao.

Plusieurs conservatoires en région, dont celui de Trois-Rivières, étaient menacés l'automne dernier en raison des difficultés financières du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec.

Le conservatoire voit son budget augmenter de 1,8 million par année, ce qui devrait permettre de résorber son déficit en cinq ans et demi, selon la ministre de la Culture, Hélène David.

« Ça veut dire que le budget va pouvoir être équilibré. Ils vont pouvoir souffler, ils vont pouvoir résorber leur déficit et ils vont pouvoir se développer », souligne-t-elle.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !