•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec annonce 32,5 M$ pour la stratégie de l’aluminium

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, remet une copie du budget 2015 au premier ministre Philippe Couillard.

Le ministre des Finances du Québec, Carlos Leitao, remet une copie du budget 2015 au premier ministre Philippe Couillard.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le budget Leitao jette les bases de la nouvelle stratégie québécoise de développement de l'aluminium en prévoyant une enveloppe de 32,5 millions de dollars sur trois ans.

Un texte de Chantale DesbiensTwitterCourriel

Le gouvernement Couillard a mené une vaste consultation auprès des représentants de l'industrie de l'aluminium depuis octobre, afin de mettre en place sa stratégie qui se déploiera jusqu'en 2025.

Au cours des trois premières années, les investissements seront répartis de la façon suivante :

  • 7 millions $ en 2015-2016
  • 11,1 millions $ en 2016-2017
  • 14,4 millions $ en 2017-2018

Dans sa stratégie, dont les détails seront annoncés prochainement, Québec mise sur une augmentation de la transformation de l'aluminium, entre autres, en favorisant l'utilisation de produits en aluminium et en facilitant l'accès au métal.

La stratégie appuiera également la réalisation de projets d'innovation des entreprises, dont des projets de recherche industrielle, qui seront encadrés par le Centre québécois de recherche et de développement de l'aluminium (CQRDA).

Le gouvernement Couillard estime que l'enveloppe de 32,5 millions de dollars entraînera des investissements d'environ 150 millions de dollars au cours des trois premières années d'implantation de la stratégie québécoise de développement de l'aluminium.

Aide pour l'industrie forestière

Québec vient en aide au secteur des pâtes et papiers, durement touché par des baisses de production et des fermetures.

Les modalités d'accès au Fonds Valorisation Bois, créé en 2012 pour soutenir des projets de deuxième et troisième transformation du bois à forte valeur ajoutée, sont élargies pour inclure les projets liés au secteur des pâtes et papiers.

Le fonds, doté d'une capitalisation de 170 millions de dollars, prend des participations dans des entreprises spécialisées.

Les projets qui pourront s'inscrire dans le Fonds Valorisation Bois proposeront de nouvelles utilisations pour la fibre de bois. La modernisation d'infrastructures et d'équipements qui augmenteront la compétitivité des entreprises est aussi visée.

Le budget prévoit également des montants de 225 millions de dollars pour les travaux sylvicoles et de 317 millions de dollars pour l'aménagement et la gestion de la forêt.

Toujours dans le secteur forestier, un montant de 10 millions de dollars est prévu pour l'amélioration, la réfection et l'entretien des chemins forestiers.

Plan Nord

Si le budget 2015-2016 prévoit peu d'argent pour le développement du Plan Nord, Québec poursuit tout de même sa mise en œuvre avec l'entrée en fonction, le 1er avril, de la Société du Plan Nord.

Le gouvernement Couillard va présenter prochainement un plan d'action de cinq ans qui précisera les initiatives qui seront mises de l'avant ainsi que le montant dont bénéficiera la Société du Plan Nord.

Des mesures pour appuyer financièrement la réalisation d'infrastructures stratégiques facilitant le développement et l'accès au Nord québécois sont mises en place.

En attendant le rétablissement du marché des métaux, le budget Leitao prévoit également des mesures pour favoriser l'exploration minière, comme le report d'un an de la hausse de la tarification des titres miniers.

Le président du Conseil du patronat du Québec, Yves-Thomas Dorval, y voit un signal intéressant. « Ça crée les conditions favorables pour que lorsque les prix le permettront et que la demande va le permettre, les investissements vont suivre », dit-il.

Espoir pour les conservatoires

Un investissement de 24 millions de dollars au cours des deux prochaines années pour « apporter un soutien accru aux sociétés d'État du secteur culturel », dont fait partie le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec, se retrouve aussi dans le budget Leitao.

Plusieurs conservatoires en région étaient menacés l'automne dernier en raison des difficultés financières du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec.

Le conservatoire voit son budget augmenter de 1,8 million de dollars par année, ce qui devrait permettre de résorber son déficit en cinq ans et demi, selon la ministre de la Culture, Hélène David.

« Ça veut dire que le budget va pouvoir être équilibré. Ils vont pouvoir souffler, ils vont pouvoir résorber leur déficit et ils vont pouvoir se développer », souligne-t-elle.

Hausse du coût des permis de chasse, de pêche et de piégeage

Les chasseurs, pêcheurs et trappeurs subiront une augmentation des tarifs pour l'acquisition d'un permis pour la pratique de leur activité.

La révision de la grille tarifaire sera détaillée ultérieurement, mais Québec prévoit qu'elle entraînera des revenus additionnels de 5 millions de dollars par année.

L'argent permettra d'ajouter des agents de protection de la faune sur le terrain, d'effectuer de la recherche sur les populations animales et leurs habitats et pour réaliser des projets de développement et de mise en valeur des activités liées à la faune.

Budget Québec 2015

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saguenay–Lac-St-Jean

Économie