•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pleins feux sur le passé de Victor Boudreau, le ministre

Victor Boudreau, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick

Victor Boudreau, ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick

Photo : Jacques Poitras/CBC

Radio-Canada

Alors que le chef de l'Opposition officielle demande la démission du ministre Victor Boudreau dans la foulée du rapport de la vérificatrice générale sur le fiasco Atcon, on s'intéresse à la feuille de route de celui qui est présentement ministre de la Santé.

Un texte de Nicolas Steinbach TwitterCourriel

Victor Boudreau a occupé plusieurs postes clés au sein du gouvernement libéral de Shawn Graham. Aujourd'hui ministre de la Santé et ministre responsable de la révision stratégique des programmes, M. Boudreau a également été ministre des Finances, puis ministre d'Entreprises Nouveau-Brunswick dans l'ancien cabinet de Shawn Graham.

3 octobre 2006
D'abord nommé ministre des Finances et des Gouvernements locaux, il est le grand trésorier du gouvernement pendant un an, jusqu'au 31 octobre 2007.

Janvier 2008
En janvier 2008, il devient responsable de la Société de développement régional. Son mandat; mettre en oeuvre des initiatives de développement économique et faire des recommandations au Cabinet.

22 juin 2009
Tout en conservant la Société de développement régional, Victor Boudreau se voit confié en 2008 Entreprises Nouveau-Brunswick. Son mandat; aider les entreprises à obtenir de l'aide financière du gouvernement. Deux ministères qu'il occupera jusqu'aux élections de 2010.

Alors qu'il est le grand patron de la Société de développement régional et d'Entreprises Nouveau-Brunswick, plusieurs projets totalisant plus de 100 millions de dollars en fonds publics vont être un échec.

L'entreprise Atcon, qui se spécialise en construction de ponts et de routes, va bénéficier de 70 millions de dollars en prêts et garantie de prêts du gouvernement provincial sur une période de trois ans, soit de 2008 à 2010. En avril 2010, l'entreprise met la clé sous la porte, les 70 millions de dollars ne seront jamais récupérés.

En 2009, à l'arrivée de la compagnie Umoe Solar, également dans la région de Miramichi, le gouvernement libéral s'engage à racheter l'entreprise en cas de faillite. Le projet ne verra jamais le jour, Umoe Solar se retire en mai 2010. Les contribuables devront débourser 11 millions de dollars.

Le ministre Victor Boudreau (au centre)Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le ministre Victor Boudreau (au centre)

Photo : Michel Corriveau

Décembre 2009
Toujours dans la même période, la compagnie Industrial Rail services de Moncton reçoit 22 millions et demi de dollars en prêts et garantie de prêts de Fredericton et 1,5 million de dollars d'Ottawa.

L'entreprise fait faillite en mai 2013. Selon des documents du Syndic, seulement 900 000 dollars seront remboursés à la province.

Ces trois projets à eux seuls ont coûté 103 millions de dollars aux contribuables du Nouveau-Brunswick.

Bien sûr, Victor Boudreau n'est pas le seul responsable de ces fiascos, mais de par ses fonctions au Développement régional et Entreprises NB a certainement joué un rôle prédominant dans la prise de décision au cabinet.

Victor Boudreau siège aujourd'hui au cabinet du gouvernement Gallant à titre de ministre de la Santé et de la révision stratégique des programmes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique