•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuite dans le métro : possiblement de l’huile lubrifiante

Des ouvriers s'efforcent de colmater la fuite dans un tunnel du métro, mardi.

Des ouvriers s'efforcent de colmater la fuite dans un tunnel du métro, mardi.

Photo : CTT

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le liquide qui dégoutait d'un tunnel du métro de Toronto, hier, n'était pas du diesel ou de l'essence, mais contenait une « faible concentration » d'huile, selon la Commission des transports (CTT).

À cause de cette fuite, le service de métro a été suspendu durant toute la matinée entre les stations Bloor et Union, hier. La CTT craignait qu'il s'agisse d'une substance inflammable.

Selon le porte-parole de la Commission, Brad Ross, d'autres tests doivent être effectués pour en déterminer la nature exacte.

Le liquide contenait des particules similaires à de l'huile pour transformateur, hydraulique ou lubrifiante.

Une citation de :Brad Ross, porte-parole de la CTT

Source inconnue

Selon M. Ross, de l'eau de ruissellement a pu se mêler à des « contaminants » dans le sol, durant une période de temps « indéterminée », avant de fuir dans un tunnel du métro, au nord de la station College, par le biais d'un joint d'expansion.

La fuite a depuis été colmatée. Mais son origine demeure un mystère.

La CTT doit analyser la situation avec la Ville et le ministère de l'Environnement. Entre-temps, le métro et ses tunnels sont « sécuritaires », assure M. Ross.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ontario