•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Fuite dans le métro : possiblement de l’huile lubrifiante

Fuite dans le métro : le mystère persiste
Radio-Canada

Le liquide qui dégoutait d'un tunnel du métro de Toronto, hier, n'était pas du diesel ou de l'essence, mais contenait une « faible concentration » d'huile, selon la Commission des transports (CTT).

À cause de cette fuite, le service de métro a été suspendu durant toute la matinée entre les stations Bloor et Union, hier. La CTT craignait qu'il s'agisse d'une substance inflammable.

Selon le porte-parole de la Commission, Brad Ross, d'autres tests doivent être effectués pour en déterminer la nature exacte.

Le liquide contenait des particules similaires à de l'huile pour transformateur, hydraulique ou lubrifiante.

Brad Ross, porte-parole de la CTT

Source inconnue

Selon M. Ross, de l'eau de ruissellement a pu se mêler à des « contaminants » dans le sol, durant une période de temps « indéterminée », avant de fuir dans un tunnel du métro, au nord de la station College, par le biais d'un joint d'expansion.

La fuite a depuis été colmatée. Mais son origine demeure un mystère.

La CTT doit analyser la situation avec la Ville et le ministère de l'Environnement. Entre-temps, le métro et ses tunnels sont « sécuritaires », assure M. Ross.

Ontario

Affaires municipales