•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Est-ce qu'un drone s'est écrasé près de chez vous?

    C'est en Ontario et en Colombie-Britannique que le plus grand nombre d'incidents impliquant des drones se sont produits, selon une compilation effectuée par Radio-Canada. Et si ces incidents demeurent très rares, leur nombre a augmenté ces dernières années à mesure que ces engins se démocratisent.

    Les drones, ces petits engins volants télécommandés utilisés à des fins commerciales, récréatives ou même militaires, sont de plus en plus nombreux à voler dans le ciel canadien.

    Plusieurs y voient des occasions d'affaires ou un nouveau loisir. Mais tous ne savent pas que l'utilisation de ces engins, surtout dans des zones urbaines, est réglementée.

    Entre janvier 2000 et mars 2015, il y a eu 63 incidents ou accidents concernant les drones au pays, selon les données de Transports Canada et du Bureau de la sécurité des transports (BST) compilées par Radio-Canada.

    Dans la très grande majorité des cas, ce sont des incidents mineurs.

    Carte du Canada.Les incidents et accidents de drones au Canada Photo : Radio-Canada

    Compilation des données des Transport Canada et du Bureau de la sécurité des transports, effectuée par Radio-Canada. (Crédit: Bahador Zabihiyan/Radio-Canada). La version originale de ce document a été modifiée. Pour des raisons techniques, la version interactive de la carte n'est plus disponible.

    Incidents à l'aéroport de Québec

    À l'aéroport Jean-Lesage, à Québec, un drone a été aperçu trop près des pistes à deux reprises en un an.

    En août 2014, un drone « à voilure tournante » a été aperçu par le pilote d'un Cessna dans le secteur de l'aéroport.

    Puis, le 23 février dernier, un « objet illuminé » a traversé la trajectoire d'approche d'un avion de la compagnie Jazz, alors qu'il s'apprêtait à se poser.

    Dans les deux cas, la présence de l'objet n'a pas eu de conséquence grave. Toutefois, il est interdit de faire voler un drone près d'un aéroport au Canada, à moins d'avoir une autorisation spécifique, selon Transports Canada.

    6 accidents et 57 incidents recensés

    Plusieurs accidents signalés auraient pu avoir des conséquences fâcheuses.

    En juillet 2014, un drone commercial volant dans le stationnement du Collège algonquin, à Ottawa, s'est écrasé sur une automobile qui y était garée. Des morceaux de l'appareil ont endommagé une fenêtre de l'établissement.

    En août 2013, un drone de la Police provinciale de l'Ontario, utilisé dans le cadre d'une enquête, s'est écrasé sur une route près de la municipalité de Baxter. « Personne n'a été blessé, le drone est détruit », indique le résumé de l'évènement.

    En tout, il y a eu 6 accidents et 57 incidents impliquant des drones au Canada depuis 2010, selon les données compilées par Radio-Canada.

    Un drone américain s'écrase au milieu du Canada

    La police ontarienne n'est pas la seule à avoir perdu un drone. En 2010, un imposant Global Hawk de l'armée de l'air américaine se trouvait dans l'espace aérien canadien. Il s'est écrasé près de la localité de Pickle Lake, à 389 kilomètres de la frontière.

    L'Aviation royale canadienne a aussi perdu un de ses drones lors d'un essai. En 2010, un appareil Heron, de fabrication israélienne, s'est écrasé près de la municipalité de Ralston, en Alberta. « L'aéronef a abîmé une ligne électrique, le village de Ralston s'est retrouvé sans électricité », lit-on dans le rapport d'incident.

    Vancouver et Toronto

    C'est à Vancouver et à Toronto qu'il y a eu le plus grand nombre d'incidents impliquant des drones.

    À Vancouver, il y en a eu onze. Ainsi, en septembre 2014, un petit avion commercial a évité un drone « de justesse » à 1200 pieds au nord du secteur de Grey Point.

    À Toronto, les sept incidents se sont produits dans le secteur de l'aéroport. Et l'identité des pilotes de ces drones n'est pas connue, selon les données de Transports Canada et du BST.

    Drone tombé dans le jardin

    En 2008, un drone sans moteur de 3 m de long, destiné à étudier l'Arctique, est tombé dans le jardin d'un Ontarien, dans le secteur isolé de Port-Seven. L'impact a créé un cratère de deux pieds de profondeur. Le drone avait connu un problème technique.

    Les règles de Transports Canada

    Les personnes qui souhaitent faire voler un drone à des fins commerciales doivent impérativement demander une autorisation à Transports Canada. Les particuliers n'ont pas besoin d'autorisation, mais doivent être capables de voir leur drone en tout temps. Ils doivent aussi le faire voler de jour, par beau temps, et dans une zone éloignée sécuritaire, loin des habitations. Le fédéral travaille à élaborer des règles plus précises.

    Société