•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De spectaculaires aurores boréales captées dans le ciel d'Abitibi

Radio-Canada

Le vidéaste et photographe valdorien Jonathan Levert a produit une vidéo spectaculaire de type time-lapse regroupant plusieurs aurores boréales captées au cours de l'hiver 2015. Du 17 au 22 mars dernier, une tempête solaire a permis au caméraman de capter des images particulièrement impressionnantes.

Le vidéaste et photographe valdorien Jonathan Levert a produit une vidéo spectaculaire de type time-lapse regroupant plusieurs aurores boréales captées au cours de l'hiver 2015. Du 17 au 22 mars dernier, une tempête solaire a permis au caméraman de capter des images particulièrement impressionnantes.

Un article de Félix B. DesfossésTwitterCourriel

M. Levert doit souvent passer des nuits blanches pour réaliser des time-lapses comme Auroras – Lumière du Nord. Mais il le fait pour se changer les idées. « C'est comme faire du yoga pour moi. C'est reposant, je me vide la tête. Ça me permet de décrocher parce que j'ai des horaires assez chargés. En général, je fais du corpo, de la pub. J'aime ça, mais c'est moins créatif. Tu travailles dans des paramètres, des contraintes, tandis que là, je peux vraiment me laisser aller puis me souvenir des raisons pour lesquelles j'étais parti là-dedans à la base, dans le cinéma, en photo », explique-t-il.

Time-lapse : montage de photos assemblées chronologiquement les unes après les autres afin de créer un effet vidéo accéléré.

Chasseur d'aurores polaires

C'est donc pour assouvir sa passion pour la vidéo et la photo que Jonathan Levert part parfois à la chasse aux phénomènes atmosphériques. « Je suis revenu en Abitibi ça fait presque deux ans et c'est sûr que l'environnement influence beaucoup sur la création. À Montréal, je n'aurais pas eu la chance de faire ça. Je n'y ai même jamais pensé. En revenant ici - ça faisait 13 ans que j'étais parti - je me suis découvert d'autres intérêts que je n'avais pas avant. Plus j'ai commencé à en faire, plus je me suis rendu compte que j'aime vraiment ça. C'est vraiment trippant aussi parce que les aurores, tu ne sais jamais quand et comment elles vont se produire. Les couleurs, les mouvements, c'est unique à chaque fois », dit-il.

La tempête solaire qui a frappé la terre entre les 17 et 22 mars derniers a été particulièrement riche en images pour Jonathan Levert. « L'idée est partie quand j'ai vu qu'on en annonçait durant trois jours consécutifs, se souvient-il. Je me suis dit que j'aurais assez de temps pour filmer assez d'aurores, sous plusieurs angles, en gros plan, en plan éloigné, en plan plus large, pour vraiment sentir l'atmosphère. »

Scandinavie ou Abitibi?

Ses photographies et vidéos du ciel de la région lui ont valu beaucoup de succès sur les réseaux sociaux et sur le web. Certains ont même cru que ses clichés avaient été croqués en Islande ou dans certains pays nordiques de la Scandinavie, par exemple, où les aurores boréales sont monnaie courante. Pourtant, la majorité des images captées pour cette vidéo ont été saisies dans le secteur de Val-d'Or, notamment dans les villages de Vassan, St-Edmond, Val-Senneville et jusqu'à La Corne. Le vidéaste est aussi passé par La Tuque, le Lac-Saint-Jean et Chibougamau pour chasser les aurores.

Plus je photographie, plus je fais des time-lapses dans le ciel en Abitibi, plus je me rends compte qu'on a un ciel particulier. Sûrement un des plus beaux au Canada. On a vraiment un ciel unique et particulier.

Jonathan Levert

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Société