•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les affirmations de PKP sur les immigrants sont-elles exactes?

Le candidat à la direction du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.

Le candidat à la direction du Parti québécois, Pierre Karl Péladeau.

Photo : La Presse canadienne / Presse canadienne/Jacques Boissinot

Radio-Canada

Le candidat à la direction du Parti québécois Pierre Karl Péladeau prétend que c'est le gouvernement fédéral et non celui du Québec qui prend en charge les immigrants qui s'installent dans la province. A-t-il raison?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Qui prend en charge les immigrés qui viennent s'installer ici au Québec? C'est le gouvernement fédéral. Certes, nous avons une compétence partagée, mais on prête serment à la reine.

Pierre Karl Péladeau, candidat à la direction du Parti québécois

Vérification faite : il n'a pas raison.

En vertu de l'entente Canada-Québec de 1978, l'immigration est, certes, une juridiction partagée entre les deux gouvernements, mais Québec choisit ses immigrants selon une grille d'analyse qu'il peut modifier, lui-même, à tout moment. Ottawa tient compte de l'avis du Québec sur le nombre d'immigrants que la province souhaite accueillir.

Le candidat à l'immigration doit cependant passer des tests imposés par le fédéral, dont un examen médical et une vérification de sécurité.

C'est aussi le Québec qui s'occupe de franciser et d'intégrer les immigrants qui s'établissent sur son territoire. Le gouvernement québécois reçoit une aide fédérale de 320 millions de dollars annuellement pour leur intégration.

En moyenne, 50 000 immigrants entrent au Québec chaque année. Pour pouvoir voter, ces nouveaux arrivants doivent d'abord devenir citoyens canadiens. C'est à ce moment qu'ils prêtent un serment d'allégeance à la reine.

Épreuves des faits

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique