•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Yémen : les forces loyales et rebelles se disputent l'aéroport d'Aden

Combats entre forces loyales et rebelles dans la ville d'Aden, au Yémen, le 19 mars

Combats entre forces loyales et rebelles dans la ville d'Aden, au Yémen, le 19 mars

Photo :  Stringer / Reuters

Associated Press
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les forces loyales à l'ancien président du Yémen ont attaqué jeudi l'aéroport international de la ville d'Aden, dans le sud du pays, provoquant une bataille de plusieurs heures avec les hommes du président actuel.

La ville portuaire d'Aden, sur la mer d'Oman, est la deuxième en importance du pays.

Les combats ont entraîné la fermeture de l'aéroport. Des passagers qui venaient d'arriver du Caire, en Égypte, ont dû évacuer leur avion au pas de course pour trouver refuge à l'intérieur de la gare.

L'aéroport a été attaqué par les forces d'Ali Abdallah Saleh, qui a été chassé du pouvoir par un soulèvement populaire en 2011. M. Saleh s'est allié aux rebelles houthis qui contrôlent la capitale face au président Abed Rabbo Mansour Hadi, et il compte encore plusieurs fidèles dans les rangs de la police et de l'armée.

Des avions de chasse dépêchés par M. Saleh et les rebelles ont aussi bombardé jeudi le palais présidentiel occupé par M. Hadi à Aden, mais sans l'endommager. M. Hadi ne se trouvait pas non plus sur place.

M. Hadi a échappé à la captivité des insurgés plus tôt cette année, pour trouver refuge à Aden. L'attaque contre l'aéroport visait probablement à isoler la ville et à affaiblir la position de M. Hadi.

Deux unités de l'armée déployées à Aden sont fidèles à M. Saleh, tout comme le sont 3000 policiers membres des forces spéciales.

Les combats de jeudi ont fait au moins trois morts dans les rangs des forces de M. Saleh, et dix de ses hommes ont aussi été capturés. L'aéroport est demeuré entre les mains de M. Hadi quand des blindés commandés par le ministre de la Défense, le major-général Mahmoud al-Subaihi, sont arrivés sur place.

Des affrontements sporadiques ont aussi été rapportés entre les combattants des deux hommes, dans les rues de la ville.

Des blindés ont été déployés à travers la ville. Les forces de l'ordre et les membres d'une milice fidèle à M. Hadi ont pris position autour d'hôtels, d'édifices gouvernementaux et du siège de la banque centrale.

Les forces de M. Saleh se sont néanmoins emparées de l'hôtel de ville d'Aden.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !