•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cruauté animale : April Irving ne peut plus posséder d’animaux

Les chiens secourus par la SPCA de l'Alberta étaient affamés, déshydratés et émacié. Certains avaient des plaies ouvertes et des os brisés.

Les chiens secourus par la SPCA de l'Alberta étaient affamés, déshydratés et émacié. Certains avaient des plaies ouvertes et des os brisés.

Photo : Alberta Animal Rescue Crew Society/Facebook

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

April Irving ne pourra plus posséder d'animaux de compagnie, a décidé mercredi un juge de la cour provinciale. Celle qui faisait face à des accusations de cruauté envers les animaux a comparu au palais de justice de Lethbridge.

April Irving a essayé de convaincre le juge de modifier ses conditions de libération sous caution, mais le juge lui a plutôt ordonné de ne plus avoir d'animaux en sa possession.

La femme de 55 ans devra également se soumettre à deux nouvelles conditions. D'une part, le juge a affirmé qu'un agent de la paix pourra se rendre à la propriété de Mme Irving à Milk River, au sud de l'Alberta, afin de s'assurer qu'elle respecte cette ordonnance. D'autre part, le juge lui a interdit d'avoir en sa possession une arme à feu.

En décembre et en janvier, plus de 200 chiens qui se trouvaient sur sa propriété ont été secourus. Les bêtes étaient en très mauvais état, déshydratées et affamées. Certaines avaient des os fracturés et des plaies ouvertes. Cinq d'entre eux avaient dû être euthanasiés.

La SPCA de l'Alberta avait alors affirmé qu'il s'agissait de « l'un des pires cas de négligence animale ». Au début du mois de mars, l'organisme de bienfaisance enregistré a déposé 13 accusations contre April Irving relativement à cette saisie.

La femme doit comparaître à nouveau le 13 avril.

Avec les informations de La Presse canadienne

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...