•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lancaster à Edmonton : l'histoire fascinante d'un fleuron de l'aviation canadienne

L'historien millitaire Stéphane Guevremon devant un bombardier Lancaster au Musée de l'air et de l'espace de Calgary.

L'historien millitaire Stéphane Guevremon devant un bombardier Lancaster au Musée de l'air et de l'espace de Calgary.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un avion bombardier Lancaster pourra bientôt être admiré à Edmonton, avec l'acquisition d'un de ces avions légendaires par le Musée de l'aviation de l'Alberta. L'historien Stéphane Guevremont raconte l'histoire de cet avion qui a marqué les combats durant la Seconde Guerre mondiale et qui a également laissé sa trace dans l'histoire canadienne.

Après son entrée en service en 1942, le Lancaster était le meilleur bombardier à long rayon d'action des forces britanniques, dont faisait partie le Canada, affirme l'historien.

Il a pouvait transporter 10 tonnes de bombes, qui étaient ensuite larguées sur les villes allemandes.

C'est un avion classique. Si on parle des autos, on parle de la Lamborghini, de la Ferrari ou même d'une Ford Mustang. Le Lancaster est aussi connu pour les historiens et les amateurs d'avions.

Une citation de :Stéphane Guevremont, historien militair

Des centaines d'avions Lancaster ont été produits au Canada, près du site de l'actuel aéroport Pearson à Toronto, par une société de la Couronne qui a développé un nouveau modèle, le Lancaster X.

Un bombardier Lancaster en vol.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un bombardier Lancaster en vol.

Photo : ICI Radio-Canada

L'avion était si bien construit qu'il est devenu une source de fierté nationale et a même soutenu les efforts du gouvernement canadien pour rendre son aviation indépendante de l'armée de l'air britannique.

« C'est devenu notre fleuron et les Britanniques étaient très impressionnés. Il y a beaucoup d'ingénieurs britanniques qui disaient que le Lancaster canadien était meilleur que les Lancaster britanniques par sa conception », explique Stéphane Guevremont.

Multiples fonctions

De nombreux appareils se sont retrouvés dans le sud de l'Alberta après la fin de la Guerre et ont été vendus pour un prix dérisoire aux résidents des environs.

Les agriculteurs utilisaient l'essence qui se trouvait encore dans l'avion et donnaient une seconde vie à certaines de ces pièces, ce qui explique le fait qu'on peux encore voir des morceaux de bombardier Lancaster dans les champs albertains jusqu'à maintenant, affirme l'historien.

Le Lancaster a également servi à développer le Nord canadien et à partrouiller les côtes du pays jusqu'à son retrait en 1963.

L'avion qui se trouvera bientôt à Edmonton a été rescapé d'un aéroport du Nouveau-Brunswick, où son état se détériorait depuis 15 ans (Nouvelle fenêtre).

Un Bombardier Lancaster se trouve également à Nanton, dans le sud de l'Alberta et un autre à Calgary au Musée de l'air et de l'espace de Calgary.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !