•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les examens médicaux annuels sont-ils inutiles?

Photo: La Presse canadienne / Jacques Boissinot
Radio-Canada

Le ministre de la Santé du Québec, Gaétan Barrette, a-t-il raison de déclarer que les examens médicaux annuels pour les personnes en bonne santé sont inutiles?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Prenez l'exemple du rendez-vous annuel : c'est décrié dans toute la médecine occidentale. La science, là, dit que le rendez-vous annuel pour la majorité des gens, ça ne sert à rien.

Gaétan Barrette, ministre de la Santé du Québec

Vérification faite : le ministre a raison. En 2012, le British Medical Journal (BMJ) a conclu que les examens annuels, une pratique vieille de 80 ans, ne changeaient rien au taux de mortalité des gens en santé.

L'article du BMJ se penche sur 14 études auxquelles ont pris part 182 880 personnes, suivies pendant des périodes allant de 1 à 22 ans. Parmi les sujets, 76 403 subissaient des examens réguliers, tandis que 106 477 n'étaient pas suivis annuellement. Il n'y a eu aucune différence significative dans le taux de mortalité des deux groupes.

En 2013, le Journal of the American Medical Association en était venu à des conclusions semblables. Évidemment, cela ne s'applique pas aux gens qui ont des problèmes médicaux, comme le diabète ou l'hypertension, ou encore aux personnes de plus de 65 ans.

Dès la fin des années 1970, le Groupe d'étude canadien sur les soins de santé préventifs et son pendant américain, le Preventive Services Task Force, recommandaient d'ailleurs de cesser les examens annuels.

En fait, l'expression « examen médical annuel » n'existe même pas dans le manuel de facturation de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ). Ce qui en tient lieu, c'est un examen majeur complet qu'un médecin ne peut facturer qu'une fois par année pour chaque personne. Il est alors payé jusqu'à hauteur de 93,05 $, comparativement à 25,25 $  pour un examen ordinaire.

En 2013, 2 122 565 examens majeurs complets ont été facturés au Québec, pour un montant total de 163 697 345 $.

Épreuves des faits

Santé