•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des armes à feu pour se protéger en milieu rural?

Fusils de chasse

Des armes de chasse au magasin Pronature à Edmundston

Photo : Étienne Dumont/Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Stephen Harper a-t-il raison de laisser entendre que les armes à feu peuvent assurer une certaine sécurité dans des régions rurales parfois éloignées des secours policiers?

Un texte de Denis-Martin ChabotTwitterCourriel

Mon épouse vient d'une région rurale et il est évident que les armes à feu n'étaient pas uniquement pour l'usage à la ferme, mais pour un certain niveau de sécurité quand vous êtes éloignés de l'aide immédiate de la police.

Une citation de :Stephen Harper, premier minsitre du Canada

Vérification faite : non

D'abord, la loi ne permet pas de garder une arme chargée à portée de la main au Canada, comme cela serait nécessaire dans les cas d'intrusion à domicile.

Ensuite, qu'en est-il de la criminalité violente dans les régions rurales?

Les dernières données de Statistique Canada comparant la criminalité entre les régions rurales et urbaines remontent à 2005. On dénombrait 1067 crimes violents par 100 000 habitants en zone rurale, contre 830 dans les grandes régions urbaines et 1232 dans les petites régions urbaines.

Pour voir le tableau sur la criminalité en milieu rural sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

D'ailleurs, l'indice de gravité de la criminalité a baissé de 36 % depuis 2003, selon Statistique Canada. Le taux de crimes violents est passé de 978 crimes pour 100 000 habitants en 2003 à 766 crimes pour 100 000 habitants en 2013.

Pour voir le tableau sur la criminalité en milieu rural sur votre appareil mobile, cliquez ici (Nouvelle fenêtre).

En outre, aux États-Unis, des statistiques tendent à démontrer que le taux d'homicide est demeuré inchangé ou a même augmenté dans la vingtaine d'États où des lois permettent d'utiliser une arme à feu pour défendre sa propriété. On parle, entre autres, des lois « Stand your ground » ou « Castle doctrine ».

Une étude du barreau américain de 2014 indique une faible augmentation du taux d'homicides dans ces États, mais démontre surtout que ces lois n'ont eu aucun impact sur les autres types de criminalité. L'étude recommande l'abrogation des lois, mais affirme qu'une fois adoptées elles sont difficiles à éliminer.

Épreuves des faits

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !