•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des Winnipégois demandent le retrait des rayons de Tintin en Amérique

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
Tintin en Amérique
Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des résidents de Winnipeg ont demandé à une librairie Chapters de mettre fin à la vente de la bande dessinée Tintin en Amérique, qu'ils jugent raciste à l'égard des Premières Nations.

Un texte de Stéphane HaweyTwitterCourriel

Les plaignants estiment que le livre, sorti au début des années 30, véhicule une vision péjorative des Autochtones, qui sont appelés « Peaux-Rouges » par Hergé, le créateur des aventures de Tintin, décédé en 1983.

« Je crois que ça alimente les stéréotypes, se plaint Leslie Spillet. Les Indiens sont présentés comme des êtres sauvages et dangereux, des êtres que l'on doit craindre. »

Et le petit Tintin qui est là, sans défense. Ça fait écho au racisme que nous subissons ici.

Leslie Spillet

La libraire Chapters visée par la demande des Winnipégois a retiré temporairement le livre dimanche, avant de le remettre en vente.

La direction de Chapters a expliqué qu'un livre est retiré des rayons seulement s'il incite à la violence, s'il contient de la pédophilie ou s'il présente des instructions sur la fabrication d'armes.

Situation similaire en 2007

Il y a huit ans, 68 librairies Borders du Royaume-Uni ont déplacé le célèbre album Tintin au Congo des rayons des bandes dessinées pour enfants à ceux destinés aux adultes.

Cette décision avait suivi la plainte d'un client, David Enright, qui avait jugé le livre raciste à l'égard des Africains en le feuilletant dans une succursale de la chaîne.

L'homme avait porté plainte à la Commission britannique pour l'égalité raciale.

L'organisme gouvernemental a donné raison au plaignant et a estimé que Tintin au Congo était rempli « d'horribles préjugés raciaux ».

Le bédéiste Hergé a déjà affirmé être gêné par ce livre et qu'il l'avait expurgé d'éléments jugés douteux.

NDLR : Le lendemain de la publication de cette nouvelle, Radio-Canada apprenait que les bibliothèques publiques de la ville ordonnaient le retrait de Tintin en Amérique des rayons.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !