•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chasse aux phoques compromise aux Îles

 Des chasseurs sur la banquise dans la Golfe Saint-Laurent

Des chasseurs sur la banquise dans la Golfe Saint-Laurent

Radio-Canada

La chasse aux phoques est ouverte depuis samedi aux Îles-de-la-Madeleine, mais aucun animal n'a encore été abatu. Le troupeau a suivi les courants et a déjà quitté le golfe du Saint-Laurent.

Comme disent les Madelinots, les phoques sont « dégolfés », c'est à dire que la majeure partie du troupeau, formé d'environ 600 000 bêtes, se retrouvent actuellement dans le détroit de Cabot, à l'extérieur du golfe, et trop loin de l'archipel.

On n'a pas pu atteindre le troupeau, puisqu'il est déjà "dégolfé". Il faudrait peut-être changer les réglementations, peut-être avoir des bateaux un peu plus gros, pour aller un peu plus loin, pour aller les chercher.

Denis Longuépée, président de l'Association des chasseurs de phoques des Îles-de-la-Madeleine

Il resterait tout de même encore entre 5000 et 6000 phoques autour des Îles. Une expédition de Pêches et Océans Canada, samedi, n'a toutefois pas permis de les retracer.

Le président de l'Association des chasseurs de phoques des Iles-de-la-Madeleine, Denis Longuépée avoue que la saison 2015 s'annonce difficile. « Je ne dis pas qu'il n'y aura pas de chasse comme tel, c'est très tôt. Il y aura probablement une expédition qui sera lancée par la boucherie Côte à Côte qui va aller chercher son approvisionnement en viande », explique-t-il.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec

Économie