•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Baseball : « J'ai dit à Denis Coderre de ne pas toucher à mon équipe »

Denis Coderre au camp d'entraînement printanier des Blue Jays.

Denis Coderre au camp d'entraînement printanier des Blue Jays.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Avec un grand sourire, le maire de St. Petersburg, en Floride, lance un avertissement amical à son homologue de Montréal. « J'ai dit à Denis Coderre de ne pas toucher à mon équipe », dit Rick Kriseman. « Je souhaite que Montréal ait une équipe, mais pas la nôtre », poursuit-il, alors que les rumeurs de déménagement des Rays de Tampa Bay alimentent la chronique depuis plusieurs mois.

Un texte de François CormierTwitterCourriel

Depuis qu'il est entré en poste en janvier 2014, Rick Kriseman se bat pour empêcher que l'équipe de baseball soit déménagée. Le problème? Les Rays de Tampa Bay ne veulent plus jouer dans leur stade actuel, le Tropicana Field. Le toit n'est pas rétractable. Il est donc impossible d'y présenter des matchs à ciel ouvert.

Actuellement, un contrat oblige les Rays à demeurer dans le Tropicana Field jusqu'en 2027. Le maire ouvre toutefois la porte à rouvrir cette entente à condition qu'ils demeurent dans la région. « Je leur propose de regarder à quel endroit ils pourraient s'installer dans la région de Tampa Bay », indique le maire. Rick Kriseman veut s'entendre avec l'équipe d'ici le début de la saison officielle de baseball, le 6 avril. Il lui faudra aussi obtenir le soutien du conseil municipal, ce qu'il n'a pas réussi à obtenir jusqu'à présent.

Denis Coderre en « opération baseball »

À une trentaine de kilomètres de St. Petersburg, le maire Denis Coderre était en « opération baseball ». Lors d'une visite au camp d'entraînement printanier des Blue Jays de Toronto, il a fait la promotion de deux matchs qui auront lieu les 3 et 4 avril au Stade olympique de Montréal.

Questionné à savoir s'il était aussi en démarche pour obtenir une équipe professionnelle de baseball pour Montréal, le maire Coderre répond : « Je suis un peu l'ambassadeur du baseball pour Montréal... les gens entendent parler de Montréal.... les gens s'ennuient [des Expos] ».

En 2013, une étude de faisabilité avait démontré que le projet d'une équipe de baseball à Montréal était financièrement viable. Il devait cependant respecter certaines conditions, dont la construction d'un nouveau stade de 500 millions de dollars au centre-ville.

« On n'est pas rendus-là. C'est sûr qu'il va falloir en parler. Je pense que ce qui est important, c'est de voir à quel point le secteur privé va venir s'impliquer là-dedans », insiste-t-il.

Société