•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

John Kerry serait prêt à négocier avec le président syrien Bachar Al-Assad

Le secrétaire d'État américain John Kerry, en conférence de presse, lundi, à Genève.
Le secrétaire d'État américain John Kerry, en conférence de presse, lundi, à Genève. Photo: Getty Images / FABRICE COFFRINI
Associated Press

Le secrétaire d'État des États-Unis, John Kerry, affirme qu'il serait prêt à négocier avec le président syrien Bachar Al-Assad pour ramener la paix au pays.

Lors d'un entretien avec le réseau de télévision américain CBS, M. Kerry a indiqué que M. Al-Assad devrait discuter « sérieusement » d'une stratégie de transition pour mettre fin à la guerre civile qui secoue la Syrie depuis maintenant quatre ans.

« Nous devons négocier au final. Nous tentons de l'inciter [Bachar Al-Assad] à le faire et nous devrons peut-être augmenter la pression de plusieurs façons pour y arriver », a-t-il expliqué. M. Kerry n'a toutefois pas précisé ce qu'il entendait par ces « pressions supplémentaires ».

Le secrétaire d'État croit que des pourparlers sont essentiels, puisque la solution militaire n'est pas viable, selon lui.

Il n'y a qu'une solution politique. Mais pour que le régime Al-Assad négocie, nous devons lui faire comprendre qu'il y a une volonté de la part de tout le monde d'arriver à une solution politique. [...] C'est ce que nous faisons actuellement.

John Kerry, en entrevue à CBS

M. Kerry a accordé l'entrevue au réseau CBS avant de se rendre à Lausanne, en Suisse, où les discussions sur le nucléaire iranien se poursuivront.

L'agence de presse officielle de l'État syrien n'a pas commenté les affirmations de M. Kerry.

Le gouvernement Al-Assad avait participé à des négociations à Moscou en janvier dernier, mais les partis d'opposition principaux étaient absents.

Le conflit syrien a fait au moins 220 000 morts et a forcé des millions d'habitants à se réfugier dans les régions voisines.

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

International