•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alliance de la francophonie de Timmins : mise en demeure à l'endroit du ministère de la Santé et du RLISS

drapeau-franco-ontarien

L'Alliance de la francophonie de Timmins sert une mise en demeure à la province et au Réseau local d'intégration des services de santé du Nord-Est.

L'organisme de défense des francophones fait appel à l'avocat Ronald Caza pour faire progresser le projet de centre de santé communautaire francophone et se dit prêt à aller devant les tribunaux dans ce dossier.

Le manque de fonds a toujours été la raison  invoquée par le RLISS pour justifier le peu de progression dans le dossier.

Ça fait plus de 25 ans qu'on se bat pour notre centre de santé. Toutes les communautés autour de nous ont des centres de santé francophones. On est le seul qui ne l'a pas. On ne comprend pas le raisonnement. La mise en demeure montre qu'on est sérieux à Timmins dans ce dossier-là et ça rajoute un peu plus de crédibilité à notre dossier.

Sylvin Lacroix, directeur général de l'Alliance de la francophonie de Timmins

L'Alliance de la francophonie de Timmins évalue le coût du projet de centre de santé communautaire à 5 millions de dollars.

La décision d'aller de l'avant ou non relève cependant du ministère ontarien de la Santé.

Une porte-parole du RLISS du Nord-Est a déclaré qu'il ne serait pas approprié pour son organisme de commenter publiquement cette affaire.

Ontario

Francophonie