•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mordecai Richler, citoyen d'honneur à titre posthume

Photo : Suzanne Langevin

Radio-Canada

L'écrivain montréalais et polémiste Mordecai Richler est devenu jeudi citoyen d'honneur de Montréal à titre posthume. La bibliothèque du Mile End portera désormais son nom.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, accompagné par le maire du Plateau-Mont-Royal, Luc Ferrandez, en ont fait l'annonce jeudi.

« Aujourd'hui, l'ensemble de la communauté montréalaise rend hommage à Mordecai Richler décédé en 2001. Il a été un ambassadeur culturel formidable, l'un des plus grands auteurs canadiens, un polémiste également, mais surtout un symbole fort de tout ce qui constitue l'identité montréalaise. (...) Ce geste important et attendu est le premier d'une série d'événements prévus au cours des prochains mois, afin de célébrer ce grand Montréalais et désormais citoyen d'honneur », a affirmé Denis Coderre.

La bibliothèque du Mile EndAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La bibliothèque du Mile End

Chez les Québécois francophones, Mordecai Richler est davantage connu pour ses déclarations incendiaires que pour ses écrits.

Né le 27 janvier 1931 rue Saint-Urbain, au cœur du « ghetto » juif de Montréal, il est décédé en 2001. Cet écrivain de réputation internationale a notamment écrit The Apprenticeship of Duddy Kravitz, Joshua Then and Now et Solomon Gursky Was Here.

Mordecai Richler a remporté de nombreuses distinctions, dont deux prix du Gouverneur général (1968, 1971).

Cinq de ses romans ont été adaptés au cinéma, dont Barney's Version en 2010.

L'écrivain a quitté Montréal pour l'Europe dans les années 1950 pour mieux revenir 20 ans plus tard. Sa ville de naissance, incluant certaines rues et quartiers précis, a souvent servi de décor à ses histoires.

Arts