•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec investit 175 M$ dans le réseau routier régional

Le reportage de Mélissa Savoie-Soulières

Le premier ministre Philippe Couillard annonce des investissements de 175 millions de dollars dans le réseau routier du Saguenay-Lac-Saint-Jean d'ici 2017.

Entre autres, l'autoroute 70 sera réalisée jusqu'à la base militaire de Bagotville.

« Le tronçon qui mène à quatre voies à la base militaire et les échangeurs, on me le faisait remarquer ce matin, mais l'échangeur près de la base sera le plus gros de la région. Pour la prolongation dans le bout de Saint-Bruno, c'est à l'étude présentement, de même que d'autres secteurs », précise M. Couillard.

Au cours des deux prochaines années, le ministère des Transports entreprendra aussi l'asphaltage du boulevard Marcotte, entre l'avenue Saint-Alphonse et la rue Brassard dans le centre-ville de Roberval, ainsi que l'asphaltage de l'avenue du Pont Sud près de la route du Lac, à Alma.

Le ministère planifie aussi des interventions sur différentes structures, dont la construction d'un nouveau pont enjambant la rivière Mistassini, à Dolbeau-Mistassini, ainsi que la réfection du pont Dubuc et de ses approches, à Saguenay.

50 millions pour la route d'Obedjiwan

Le gouvernement du Québec injecte également 50 millions de dollars sur cinq ans pour améliorer la route reliant Obedjiwan à la route 167, vers La Doré.

Ces travaux permettront de corriger la grande majorité des secteurs problématiques de cette route de 165 kilomètres.

Par cet investissement, le premier ministre concrétise une de ses promesses électorales.

« Vers le lac, on a besoin qu'il y ait un accès plus facilité pour avoir accès aux services essentiels et aller dans les commerces régionaux, explique Philippe Couillard. Ça fait partie des soucis qui ont été évoqués par la communauté économique du Lac-Saint-Jean. Ça fait partie des enjeux, mais au premier chef, la sécurité et le désenclavement de la communauté. »

Pour le chef d'Obedjiwan, cet investissement arrive à point puisqu'il permettra à sa communauté d'accroître son développement économique et touristique. Il espère qu'un jour, la route sera asphaltée.

« Plus la communauté grossit, il y a de plus en plus d'activités économiques, explique le chef d'Obedjiwan, Christian Awashish. Vous savez Obedjiwan, on est très dépendants du Lac-Saint-Jean pour la consommation. Il fallait, c'était nécessaire qu'il y ait des investissements qui soient faits dans cette route-là qui, selon nous, ne correspond pas aux normes. »

Transports

Société