•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Shaw et Vidéotron, cancres de la protection des renseignements personnels

Un ordinateur et un câble

Un ordinateur et un câble

Photo : iStockPhoto

Radio-Canada

Les entreprises Shaw et Vidéotron présentent les pires fiches, parmi une quarantaine de sociétés fournissant l'accès à Internet aux Canadiens, en matière de protection des renseignements privés et de transparence, selon une étude de l'organisme IXmaps.ca.

Après avoir examiné les politiques de protection des renseignements personnels des clients d'une quarantaine de fournisseurs d'Internet, les chercheurs décernent une note de 2 sur 10 à Shaw et à Vidéotron.

Les chercheurs ont évalué plusieurs critères de protection des renseignements personnels, dont l'information que le fournisseur transmet à ses clients sur les demandes de renseignements formulées par des tiers et les lieux de stockage des données personnelles.

Les récentes révélations sur les programmes de surveillance de masse des autorités, notamment américaines, rendent ces exercices de transparence nécessaires.

La législation canadienne bafouée

Les auteurs de l'étude soulignent que toutes les entreprises doivent améliorer les communications avec leurs clients afin de prévenir l'utilisation des renseignements personnels par des entités externes. Ils précisent que les entreprises étrangères refusent de se conformer à la législation canadienne sur la protection des renseignements personnels et ajoutent que les fournisseurs canadiens devraient éviter de partager les données personnelles de leurs clients avec ces entreprises.

L'étude souligne que seuls deux fournisseurs canadiens – Cogeco et TekSavvy – privilégient le recours à des intermédiaires canadiens afin de protéger les renseignements personnels de leurs clients contre les pratiques de sociétés étrangères. Ces fournisseurs obtiennent la plus haute note du classement, soit 6 sur 10.

Les experts émettent également des recommandations en demandant aux entreprises de publier leurs pratiques en matière de protection des renseignements privés en plus d'informer leurs clients lorsque des données sont réclamées par des tiers. Ils demandent aussi aux autorités et aux agences de sécurité de publier des statistiques sur les données personnelles qu'elles réclament aux différents fournisseurs d'Internet.

De plus, les spécialistes demandent au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) de s'assurer que les fournisseurs d'Internet respectent la Loi sur la protection des renseignements personnels.

IXmaps.ca est un projet qui a vu le jour en 2008 afin d'aider les utilisateurs d'Internet à prendre conscience de l'endroit où sont entreposées leurs données. L'organisme souhaite également augmenter la vigilance des internautes quant aux implications du partage de leurs renseignements personnels sur Internet.

Le projet IXmaps.ca est financé par des organismes fédéraux comme le Conseil de recherche en sciences sociales et le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada. Il est également affilié à des chaires de recherche de la Faculté de l'information de l'Université de Toronto.

Société