•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alliances gais-hétéros : réactions positives des écoles et de l'Église

L'école Strathcona d'Edmonton a déjà son alliance gais-hétéros et en est très fière.

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Des représentants de l'Église catholique ainsi que des conseils scolaires ont réagi positivement mercredi à la nouvelle loi sur la création d'alliances gais-hétéros, en raison de la « flexibilité » qu'elle accorde pour répondre aux besoins de tous les élèves vulnérables.

Le projet de loi 10, adopté à la quasi-unanimité mardi, a été applaudi par des enseignants et des élèves de partout en Alberta.

L'association représentant les conseillers scolaires catholiques, qui avait éprouvé des réticences à accepter la création d'alliances gais-hétéros dans les écoles confessionnelles, soutient que les écoles catholiques pourront se conformer à la loi, puisque qu'elle vise désormais à protéger à tous les groupes vulnérables.

« Le gouvernement a reçu nos idées et a répondu dans une manière, pour nous, acceptable », pense Stefano Penna, le vice-président du Collège théologique Newman d'Edmonton.

Dans un communiqué, le président de l'association Tony Sykora fait référence au document LIFE Framework, créé par les écoles catholiques pour encadrer la création de groupes de soutien. Le document précise que le nom de tels groupes devra « respecter les enseignements de l'Église catholique » et que tous les groupes de soutien devront agir « dans le contexte des enseignements de l'Église sur les relations sociales ».

Kevin Bell, le président du conseil scolaire Centre-Nord qui réunit des écoles catholiques et publiques, se réjouit également de la nouvelle loi. « Je pense que tout le monde était ravi d'avoir un dénouement aussi positif dans un dossier [...] qui traîne depuis pas mal longtemps. »

Certains élèves espèrent que la loi 10 aidera à faire disparaître l'homophobie dans les écoles de la province.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Société