•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des imams canadiens lancent une fatwa contre l'EI

Des leaders musulmans condamnent l'EI : compte rendu de Mathieu Simard
Radio-Canada

Un regroupement de 38 imams et dirigeants musulmans canadiens a décrété mercredi une fatwa contre les actions que mène le groupe armé État islamique un peu partout dans le monde.

Un texte de Geneviève NormandTwitterCourriel

La fatwa est décrétée afin d'aider les musulmans à mieux comprendre les lois et l'éthique de l'islam, ont expliqué les imams. Elle vise à sensibiliser surtout les jeunes à la radicalisation et au recrutement fait par le groupe terroriste.

Qu'est-ce qu'une fatwa?
Par définition, une fatwa est une « consultation juridique donnée par une autorité religieuse dans l'islam ». Dans ce cas-ci, elle vise particulièrement à dénoncer les actions du groupe armé État islamique.

La fatwa est une initiative de l'imam de Calgary Syed Soharwardy, aussi fondateur du Conseil islamique suprême du Canada.

Selon lui, l'organisation terroriste, en raison des atrocités qu'elle a commises au cours des derniers mois, ne respecte pas la loi musulmane. Par conséquent, il estime qu'il ne faut pas considérer les membres de ce groupe comme des musulmans. « Ils ont violé les directives du Coran, alors ils ne font pas partie de la communauté musulmane », a-t-il affirmé.

La fatwa, document de cinq pages, présente quelques-unes des actions perpétrées par l'EI au cours des derniers mois. « Ces actes sont anti-islamiques et absolument interdits », déplorent les signataires, qui invitent les musulmans à « ne pas faire confiance à ces étrangers ».

Par exemple, on y dénonce catégoriquement le fait d'avoir détruit des mosquées, brûlé vifs des êtres humains, ou encore mutilé des personnes mortes ou vivantes.

Les actions qu'entreprend le groupe armé État islamique représentent une violation de la jurisprudence de l'islam et du Coran.

Syed Soharwardy, imam de Calgary

La fatwa contre le groupe armé État islamique compte 38 signataires, dont un Américain. Tous les autres sont des imams ou des dirigeants musulmans canadiens d'endroits comme Winnipeg, Vancouver, Toronto, Montréal et Calgary.

Si vous croyez en l'islam, vous devriez vous tenir loin du groupe armé État islamique.

Syed Soharwardy, imam de Calgary

Selon Syed Soharwardy, certains dirigeants musulmans ont refusé de signer le décret religieux par crainte de représailles de la part de l'organisation terroriste. L'imam de Calgary ne s'est quant à lui pas montré inquiet d'être la cible des membres du groupe armé État islamique ou de ses partisans.

Les signataires de la fatwa mettent en garde les musulmans canadiens et les invitent à la prudence devant les efforts de recrutement de la part de l'organisation. « Il ne faut pas vous laisser influencer par leur discours sur Internet ou sur les médias sociaux, peut-on lire dans la fatwa. Ces imposteurs ont la prétention d'être des musulmans. En fait, c'est un piège pour les jeunes musulmans. »

Notre dossier

Alberta

Société