•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Forex débutera ses opérations à la fin du mois de mai à Amos

L'usine Temlam d'Amos

L'usine Temlam d'Amos

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Radio-Canada a appris que la nouvelle usine Forex à Amos lancera ses opérations dès la fin du mois de mai. Une équipe légère d'une quinzaine d'employés sera nécessaire pour les débuts. Mais près de 350 emplois seront créés à terme. Forex compte surtout s'appuyer sur les entreprises forestières de la région pour son approvisionnement en bois.

Avec les informations de Godefroy Macaire-ChabiTwitterCourriel

Selon le directeur général de Forex, Robert Saint Martin, qui a accepté de parler hors micro, cette phase de démarrage va permettre de faire essentiellement des tests sur les machines. Toutefois, les premiers panneaux de bois lamellés pourront aussi sortir de l'usine.

En mai, Forex compte aussi demander sa certification afin de pouvoir distribuer ses produits aux États-Unis et au Canada. L'usine aura besoin de peupliers, de bouleaux et de trembles pour ses opérations. Pour cela, elle va collaborer avec des entreprises de la région comme la Scierie Landrienne.

« Notre rôle, c'est un rôle de fournisseur de tremble surtout. Dans nos coupes, on n'a pas toujours de secteur 100 % résineux, alors ça donne un débouché supplémentaire pour le tremble », explique Luc Dufour, vice-président de Scierie Landrienne.

L'entreprise Norbord à La Sarre est aussi dans les plans de collaboration de Forex. « Comme par le passé, lorsque c'était Temlam, on était partenaire afin de s'assurer que la sélection des billes en forêt soit optimisée afin que les bonnes se rendent à l'usine d'Amos puis que les billes de qualité se rendent chez nous », mentionne le directeur de Norbord, Claude Lebel.

Mais l'arrivée de ce nouveau joueur implique des sacrifices, selon Claude Lebel. « C'est certain que l'arrivée d'un utilisateur de billes de qualité fait en sorte que ces billes-là n'arriveront plus chez nous, donc on peut avoir une perte de qualité, ça c'est un autre débat », note-t-il.

Outre les panneaux de bois LVL, Forex va se lancer aussi dans la fabrication de panneaux à lamelles orientées OSB.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !