•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Drones : le ciel a ses limites

Un drone avant de prendre son envol

Un drone avant de prendre son envol

Photo : CBC

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Un pilote d'avion, qui est également propriétaire d'une compagnie locale de location de drones à des fins commerciales, affirme que Transport Canada devrait informer davantage le public sur les lois reliées à l'utilisation de drones.

Chris Legrow de la compagnie Cloudbreaker affirme que des compagnies comme la sienne ont besoin de l'approbation du fédéral pour pouvoir faire voler leurs appareils, mais la réglementation est plus laxiste en ce qui concerne les utilisateurs amateurs.

« L'aviation est une industrie hautement réglementée et on y trouve plusieurs professionnels qualifiés. Maintenant, nous voyons de nouveaux utilisateurs de l'espace aérien. »

— Une citation de  Chris Legrow
Philip Sullivan avec son droneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Philip Sullivan avec son drone

Les professionnels suivent une règle d'or qui interdit l'utilisation d'un drone dans un périmètre de neuf kilomètres autour d'un aéroport, selon M. Legrow. Ce périmètre exclut à peu près tout l'espace aérien au-dessus de Saint-Jean. Cette même règle n'est pas connue des amateurs.

Chris Legrow insiste sur le fait que les moteurs d'avions sont conçus pour résister aux collisions avec des oiseaux. Un drone, lui, peut causer un écrasement parce que certains modèles sont très lourds et faits de matière résistante.

Selon M. Legrow, l'aéroport international de Saint-Jean a enregistré la présence de deux drones dans son environnement immédiat, l'an dernier.

Sur une note positive, Chis Legrow reconnaît que l'utilisation de ces véhicules aériens sans pilote devient un atout important pour des enquêtes policières ou des recherches et des sauvetages.

Un citoyen, Philip Sullivan a utilisé son drone au-dessus de certains sentiers de Conception Bay South à la fin février pour chercher un chien qui manquait à l'appel.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Acadie