•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Place Portage offre ses excuses à une femme qui s'est vue interdire l'allaitement

Tara Léger en compagnie de l'un de ses deux enfants

Tara Léger en compagnie de l'un de ses deux enfants

Photo : ICI Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le centre commercial Place Portage a offert ses excuses mardi à la Winnipégoise Tara Léger qui s'est fait interdire d'allaiter son bébé lundi à l'intérieur de l'établissement.

Le directeur général de la Place Portage, Dave Stone, a indiqué par courriel que cette situation était inacceptable et qu'il allait s'assurer que les agents de sécurité comprennent qu'ils doivent laisser les mères allaiter sur les lieux.

Tara Léger se trouvait lundi à la Place Portage avec ses deux enfants. Lorsque son bébé de 8 mois a commencé à pleurer, elle s'est assise sur un banc pour l'allaiter.

Un agent de sécurité est alors venu la voir pour lui dire qu'elle ne pouvait pas nourrir son bébé à cet endroit. Selon Mme Léger, l'agent lui a dit que ce qu'elle faisait était offensant.

La Place Portage est munie d'une salle d'allaitement, mais Tara Léger a expliqué que cette salle se trouvait à l'étage supérieur, qu'elle est fermée à clé, et qu'elle devait aller chercher la clé dans un bureau à l'autre extrémité du centre.

Elle a préféré allaiter son bébé immédiatement, sur place. Tara Léger a ajouté que l'agent de sécurité a fini par la laisser seule, mais qu'elle s'est sentie humiliée d'être interpellée ainsi devant les autres clients.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !