•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un grand nombre d’impayés dans les autobus

Des passagers attendent de monter dans l'autobus à Vancouver

Des passagers attendent de monter dans l'autobus

Photo : CBC

Radio-Canada

Les chauffeurs d'autobus du Grand Vancouver ont appuyé presque trois millions de fois sur un bouton pour indiquer qu'un passager dans leur véhicule n'avait pas réglé correctement son titre de transport.

Selon Translink, le bouton « tarif non payé » a été appuyé exactement 2 950 944 fois en 2014, soit une hausse de 6,8 % par rapport à l'année précédente.

Le bouton indique les gens qui montent gratuitement de façon illégale, mais aussi ceux qui ne montrent pas bien leur laissez-passer ou qui sous-payent ou surpayent leur ticket.

Cependant, les données ne permettent pas de savoir si la fraude est proportionnellement plus élevée qu'en 2013, car le nombre de passagers en 2014 n'a pas encore été rendu public.

En 2013, environ 249 millions de personnes ont pris l'autobus dans le Grand Vancouver.

Selon une porte-parole de Translink, Cheryl Ziola, les autobus qui traversent le Downtown Eastside, un des quartiers les plus pauvres du Canada, répertorient le plus grand nombre de tickets de bus impayés.

Les chauffeurs d'autobus ont la discrétion de laisser les passagers monter gratuitement ou de les convaincre de ne pas frauder. 

Ces chiffres interviennent à quelques jours du début d'un référendum sur un plan de transports, dans lequel les résidents du Grand Vancouver devront décider s'ils appuient une taxe de 0,5 % pour améliorer la circulation automobile de la région.

Colombie-Britannique et Yukon

Transports