•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ONÉ : un seul représentant du Québec aux audiences sur Énergie Est

Le trajet de l'oléoduc Énergie Est de TransCanada (archives)
Le trajet de l'oléoduc Énergie Est de TransCanada (archives) Photo: La Presse canadienne / Jeff McIntosh

Le ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles sera le seul représentant du gouvernement québécois lors des audiences de l'Office national de l'Énergie sur le projet Énergie Est. Les autres ministères concernés comme celui des Transports ou de l'Environnement ne seront pas présents pour faire valoir leurs préoccupations.

Sarah Bensadoun du ministère des Transports confirme cependant que le ministère avait reçu une invitation pour participer à ces audiences. « Nous leur avons mentionné que nous n'allions pas y participer et que ça allait être à la place le ministère des Ressources naturelles », précise la porte-parole.

Mme Bensadoun affirme qu'au besoin, le porte-dossier du Québec pourra faire appel à des spécialistes d'autres ministères interpellés par le projet de transport pétrolier. « Cela n'empêche pas qu'il puisse demander la collaboration des spécialistes du ministère dans son domaine. Donc on collaborera avec eux au moment opportun lorsqu'ils auront besoin de notre aide », explique-t-elle.

Le ministère des Transports a des préoccupations, notamment en rapport avec l'impact du pipeline sur la fluidité de la circulation et la sécurité des usagers. L'éventuelle installation de tuyaux dans les emprises des autoroutes est aussi une source de questionnement pour Transports Québec.

Rappelons que plus de 1800 personnes ou groupes se sont inscrits auprès de l'ONÉ en vue des audiences à venir. La liste des participants retenus sera connue cet été.

Est du Québec

Économie