•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Yukon s’intéresse aux sources chaudes pour produire de l’énergie

Photo de la source chaude de Takhini.
Au moins une douzaine de sources chaudes existent au Yukon, selon le gérant de Takhini Hot Springs Ltd. Photo: Takhini Hot Pools/Facebook

Les eaux bouillonnantes des bassins Takhini au nord de Whitehorse (Nouvelle fenêtre) vont être méticuleusement examinées par des chercheurs en géothermie qui espèrent faire des sources yukonnaises... une source d'énergie.

Quelque 168 000 $ ont été investis pour la recherche et le développement de ce projet de deux ans. Takhini Hot Springs Ltd, la compagnie chargée de l'entretien des sources, participe financièrement en tant que partenaire privé, ainsi que l'Association canadienne d'énergie géothermique, l'Agence canadienne de développement économique du Nord et le gouvernement du Yukon.

Même s'il reconnaît en savoir peu sur la géothermie, Gary Umbrich, président de Takhini Hot Springs Ltd, a tout de suite décelé un potentiel pour la communauté. « Nous pensons que ce projet peut être un point de départ à des créations d'emplois dans le secteur de la géothermie au Yukon », espère-t-il. « Nous avons besoin de plus de recherche pour localiser les failles souterraines et les meilleurs endroits où nous pouvons forer. »

Cartographie publique dans un an

Gary Umbrich indique qu'un puits coûterait environ quatre ou cinq millions de dollars et nécessiterait de creuser à un kilomètre de profondeur. Selon ses estimations, il existe au moins 12 sources chaudes exploitables comme celle de Takhini, et probablement de nombreuses autres encore inconnues.

Le ministre yukonnais de l'Énergie, Scott Kent, a salué un projet qui pourrait, selon ses dires, apporter « des ressources propres et renouvelables » pour le territoire. Une carte des sites potentiels de recherche devrait être prête au printemps 2016. Le député du Yukon Ryan Leef assure que le plan sera rendu public et qu'il « prendra en compte les dimensions économiques, sociales et environnementales. »

Colombie-Britannique et Yukon

Société