•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 facettes de la vie des femmes dans le monde

Radio-Canada
Mis à jour le 

En 1995, pas moins de 189 gouvernements signaient une feuille de route qui prévoyait l'égalité des sexes. Vingt ans plus tard, il s'agit d'« un engagement qu'aucun pays n'a mis en oeuvre », déplore ONU Femmes dans le cadre de la Journée internationale de la femme.

« Les femmes gagnent moins que les hommes et sont plus susceptibles d'occuper des emplois peu qualifiés. Un tiers des femmes subissent des violences physiques ou sexuelles au cours de leur vie. Chaque jour dans le monde, 800 femmes meurent pendant leur accouchement à cause des inégalités en matière de droits reproductifs et d'accès aux soins de santé », note l'organisme.

D'un point de vue plus positif, ONU Femmes souligne que « plus que jamais auparavant, les femmes et les filles ont accès aux responsabilités politiques, sont protégées par les lois contre la violence basée sur le genre, et plus que jamais auparavant l'égalité des sexes est garantie constitutionnellement ».

À l'occasion de la Journée internationale de la femme, le 8 mars, voici 8 facettes de la vie des femmes, dans différentes régions du monde.


1. VOTE EN ARABIE SAOUDITE

En Arabie saoudite, les femmes peuvent voter pour la première fois cette année aux élections municipales - les seules dans le pays.

Reste que les femmes ne peuvent ni conduire ni monter à vélo. À l'automne dernier, on apprenait que les Saoudiennes sans maquillage pourraient éventuellement conduire sous certaines conditions. De plus, les Saoudiennes ne doivent pas se trouver en compagnie d'un homme qui n'est pas un membre de sa famille, et elles doivent avoir un tuteur (soit leur mari, leur père, un frère ou le fils d'une veuve) qui gère plusieurs de leurs actions, dont le mariage, les voyages et l'accès aux soins de santé.


2. LES FEMEN SE DÉNUDENT POUR LA CAUSE

Si, en Arabie saoudite, le simple fait de prendre le volant est une forme de protestation de la gent féminine (Nouvelle fenêtre), des initiatives beaucoup plus spectaculaires ont vu le jour au cours des dernières années. Né en Ukraine en 2009, le mouvement Femen a reçu une attention considérable en Europe, en Amérique du Nord et dans certains pays du monde arabe. Généralement remarquées parce qu'elles ont les seins nus, les militantes revendiquent un féminisme radical qu'elles qualifient de « sextrémisme ». Elles embrassent des causes comme l'exploitation sexuelle des femmes, mais aussi des causes plus larges comme l'influence de la religion dans la société.


3. DES AFGHANS EN BURQA

Le droit des femmes n'est pas qu'une cause féminine. Au cours des derniers jours, des hommes portant la burqa ont marché dans les rues de la capitale afghane, Kaboul, pour manifester leur soutien envers les femmes.


4. AVORTEMENT DÉPÉNALISÉ EN RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

En décembre dernier, la République dominicaine a dépénalisé l'avortement dans certaines circonstances. Si plusieurs femmes se sont réjouies du changement, les chefs religieux des Églises catholique et évangélique ont critiqué la position du gouvernement.


5. UN NOBEL POUR MALALA

La Pakistanaise Malala Yousafzai, symbole international de la lutte pour l'éducation des filles, entourées d'activistes pour la cause des femmes lors de la cérémonie au cours de laquelle elle a reçu son prix Nobel à Oslo, en Norvège, le 9 décembre 2014.


6. DES FEMMES DE POUVOIR

Si seulement un cinquième des parlementaires sont des femmes à l'échelle mondiale, leur rôle est croissant, et elles se démarquent de plus en plus dans certains postes traditionnellement occupés par des hommes. La chancelière allemande, Angela Merkel, est souvent considérée comme la femme la plus puissante du monde. Christine Lagarde est à la tête du Fonds monétaire international. Hillary Clinton pourrait bien être la candidate démocrate à la présidentielle américaine de 2016.

Du point de vue économique, selon le classement du magazine américain Forbes, le nombre de femmes milliardaires est passé de 172 à 197 depuis l'an dernier, ce qui les fait passer de 9,4 à 10,8 % de l'ensemble des milliardaires.


7. ÉCART SALARIAL PERSISTANT

Au Québec, à compétences égales, les femmes qui travaillent dans le secteur privé sont moins bien rémunérées que les hommes, selon l'Institut de la statistique du Québec. L'écart est de 12 %, en moyenne. En outre, selon une étude de l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS), les initiatives du gouvernement du Québec pour relancer l'économie favoriseraient d'abord les hommes, tandis que les mesures d'austérité toucheraient surtout les femmes.

Perspective positive pour les femmes à l'horizon : depuis 2013, plus de femmes que d'hommes ont en poche un diplôme d'études postsecondaires.


8. DES STÉRÉOTYPES À CHANGER?

Anecdote ou symptôme d'un stéréotype : dans le cadre de la Coupe du monde de soccer, en juin 2014, une commentatrice brésilienne a dû enlever ses souliers à talons hauts pour ne pas être plus grande que son collègue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

International