•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes en région victimes de l'austérité, dit la FTQ

Manifestation contre l'austérité à Montréal, le 29 novembre

Manifestation contre l'austérité à Montréal, le 29 novembre

Photo : La Presse canadienne / Graham Hughes

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2015 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Les efforts budgétaires demandés aux Québécois par le gouvernement de Philippe Couillard touchent particulièrement les femmes qui vivent en région, a dévoilé jeudi la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ).

Le regroupement syndical fait valoir qu'en région, cet effet est d'autant plus préoccupant étant donné que le quart des emplois en Gaspésie et au Bas-Saint-Laurent relèvent de la fonction publique.

Les secteurs de la santé et de l'éducation, où 80 % des travailleurs sont des femmes, sont particulièrement touchés.

Plus tôt cette semaine, l'Institut de recherche et d'informations socio-économiques (IRIS) publiait une étude selon laquelle l'austérité a des conséquences plus importantes pour les femmes que les hommes.

La Table de concertation des groupes de femmes du Bas-Saint-Laurent était déjà parvenue au même constat, soit que les femmes sont beaucoup plus pénalisées par les mesures d'austérité et moins favorisées par les mesures de stimulation de l'économie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Est du Québec