•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les femmes professionnelles toujours moins payées que les hommes, selon l'ISQ

Réunion de travail

Photo : iStockphoto

Radio-Canada

À compétences égales, les femmes qui travaillent dans le secteur privé sont moins bien rémunérées que les hommes, selon l'Institut de la statistique du Québec (ISQ). L'écart est de 12 %, en moyenne.

Dans les entreprises québécoises de 200 employés et plus, le salaire horaire moyen des femmes est estimé à 34,36 $ alors que celui des hommes est de 38,55 $. La différence s'élève à 4,19 $, précise l'ISQ dans un communiqué diffusé aujourd'hui.

On arrive aux mêmes conclusions pour les professionnelles non syndiquées et celles travaillant dans les entreprises de 500 employés et plus.

Que ce soit dans la catégorie des professions à prédominance masculine (avec une présence féminine de 40 % et moins) ou celle où il n'y a pas de prédominance (avec une proportion de femmes se situant entre 41 % et 59 %), la différence salariale est en défaveur des femmes. L'écart est de 2,55 $ et 3,79 $, respectivement.

Pour ce qui est de la catégorie des professions à forte concentration féminine avec un taux 60 % et plus, l'écart salarial entre les femmes et les hommes n'est pas significatif, relève l'ISQ.

Sur les quelque 81 000 employés réguliers à temps plein qui occupent des emplois de professionnels dans les entreprises québécoises de 200 employés et plus du secteur privé, 42,1 % sont des femmes et 57,9 %, des hommes.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Société