•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Doepker Industries licencie 58 employés en Saskatchewan

Doepker Industries licencie 58 employés dont 19 sur son site de Moose Jaw (photo) et 39 sur son site de Saskatoon.
Doepker Industries licencie 58 employés dont 19 sur son site de Moose Jaw (photo) et 39 sur son site de Saskatoon. Photo: (Google Street View)
Radio-Canada

Doepker Industries a supprimé 58 emplois en Saskatchewan en raison des difficultés que connaît l'industrie pétrolière.

La compagnie, qui fabrique des remorques transportant de l'équipement lourd notamment dans l'industrie pétrolière et gazière, a licencié 39 personnes à Saskatoon et 19 autres à Moose Jaw.

Ces pertes d'emplois représentent 12 % de sa force de travail.

Creux de la vague

Lionel Doepker, copropriétaire de l'entreprise familiale, dit que la demande venant des secteurs agricoles et forestiers est suffisante pour maintenir les postes des 400 employés restants.

« C'est déjà arrivé par le passé, comme avec tous les cycles pétroliers, explique-t-il. Ça va et ça vient comme une série de vagues et en ce moment, nous sommes au creux de la vague. »

La chute du prix du pétrole brut a poussé beaucoup de compagnies en Amérique du Nord à réduire leur activité de forage et d'extraction et cela a des conséquences sur les compagnies qui en dépendent.


Halliburton ferme à Regina

La semaine dernière, la compagnie Halliburton a annoncé qu'elle fermait ses bureaux à Regina. Ils avaient ouvert en 2013 avec près de 120 employés au moment où la zone pétrolière de Bakken était en plein développement.

En plus des licenciements, certains entrepreneurs qui sont payés à la tâche où à l'heure ont de plus en plus de mal à trouver du travail. Terry Gunderman, le gérant de l'entreprise Red Hawk Well Servicing, à Oxbow, dit que sa compagnie fait face à un « ralentissement draconien ». Selon lui, les profits de la compagnie ont réduit de 50 % dans les derniers mois.

La compagnie Red Hawk est spécialisée dans la réparation et la maintenance des puits de pétrole. « Avec la chute des prix, beaucoup de compagnies n'entretiennent plus les puits, car elles ne font pas d'argent en faisant des réparations, indique Terry Gunderman. Si elles partent, elles laissent simplement les puits dans l'état où ils sont et ne les réparent pas. »

Red Hawk a licencié un de ses soudeurs, mais la plupart de ses équipes sont payées à la tâche. « La plus grande partie de notre personnel est payé à l'heure alors ils ont perdu beaucoup au niveau de leur salaire », raconte le gérant de Red Hawk.

Le son de cloche est le même du côté de Godson's Mechanical, une compagnie spécialisée dans la réparation de semis et de remorque, située également à Oxbow. « Ça a beaucoup ralenti », explique le propriétaire, Don Godson.

Il estime avoir perdu 30 à 40 % de son chiffre d'affaires depuis la première semaine de février. Il n'a pas encore été contraint de licencier des employés, mais il dit que c'est parce que ses employés ont proposé de se mettre en congé.

« Assurément, cela a un effet global. Lorsque les foreuses arrêtent de forer, cela se répercute sur tous les autres secteurs économiques », analyse Don Godson.

Saskatchewan

Société