•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves montréalais à Carnegie Hall : après le concert, l'euphorie

Après leur performance à la prestigieuse salle de concert Carnegie Hall de New York, les élèves de l'école Joseph-François-Perrault rentrent à Montréal sur un nuage.

Un texte d'Anne-Louise DespatieTwitterCourriel et des photos de Jean-Sébastien CloutierTwitterCourriel

La soixantaine de musiciens de l'Orchestre symphonique JFP ont vécu un moment inoubliable en jouant sur la scène de Carnegie Hall dimanche soir. Ils se sont mesurés à trois autres ensembles sélectionnés dans des écoles américaines pour le Spring Instrumental Music Festival. Pour tous, ce fut un moment extraordinaire et l'expérience d'une acoustique unique.

« On flotte sur un nuage. On est quelques centimètres du sol et je ne sais pas trop quand nous descendrons de ce nuage-là. Je pense que ça va prendre plusieurs jours », s'exclame Éric Levasseur, le directeur artistique de cette école secondaire de l'arrondissement Saint-Michel, dont la moitié des élèves sont dans un programme de musique.


« Ils ont eu droit à une longue ovation debout, et je pense que c'était mérité. Les jeunes se sont vraiment dépassés. Il y avait sur la scène énormément de plaisir et d'émotion », raconte Éric Levasseur, le directeur de l'Orchestre de l'École secondaire Joseph-François-Perrault. Photo : Facebook


Dimanche à 11 h 45 : le midi du grand jour, ils ont répété, dans la salle de bal de l'hôtel Roosevelt, les trois pièces de Brahms, Dvorak et Geronimo Gimenez qui composent leur programme.


Ils connaissent maintenant leurs partitions par coeur. Ils sont prêts pour la scène de Carnegie Hall.


15 h 30 : après la répétition, quelques moments de détente et un peu de tourisme à Times Square.


Dans la ville qui ne dort jamais, ces jeunes n'ont pu résister à la promenade qui leur changera les idées avant leur concert. Les voici à Times Square.


Premier contact avec la salle : les musiciens ont une vingtaine de minutes pour faire un test sur la scène et expérimenter l'acoustique.


19 h: les jeunes musiciens peuvent constater les dimensions de la salle. Plusieurs familles venues de Montréal y seront assises dans une heure.


En coulisse, les jeunes accordent leur instrument sous le regard de grands musiciens qui ont joué, chanté ou dirigé ici. Les photographies au mur rappellent leur passage.


19 h 30 : moment de concentration. Les musiciens se préparent à entrer en scène.


Pour le chef, Éric Levasseur, c'est aussi une première. « Cette salle, c'est une salle mythique, et c'est vrai que c'est une perfection acoustique », s'exclame-t-il après le concert.

Société