•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cure de rajeunissement de l'aéroport de Saint-Hubert

Aéroport Saint-Hubert

Aéroport Saint-Hubert

Radio-Canada

Le gouvernement fédéral investira 17 millions de dollars pour redonner un second souffle à l'aéroport de Saint-Hubert.

Un texte de Pascal RobidasTwitterCourriel

Réparties sur trois ans, ces sommes serviront principalement à la réfection de la piste principale, devenue désuète, mais aussi au remplacement des systèmes de drainage de l'aérodrome, à l'ajout des voies de circulation et à l'amélioration des systèmes électriques.

Ça fait dix ans que Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil, qui gère le site, réclamait des investissements.

Le ministre fédéral de l'Infrastructure, des Collectivités et des affaires intergouvernementales, Denis Lebel, a procédé à l'annonce au nom de la ministre des Transports Lisa Raitt.

Denis Lebel

Le ministre de l'Infrastructure, des Collectivités et des Affaires intergouvernementales Denis Lebel a annoncé l'investissement lundi matin, au nom de la ministre des Transports, Lisa Raitt.

Vols régionaux

Transport Canada a donné l'exclusivité des vols internationaux réguliers à l'aéroport Montréal-Trudeau jusqu'en juillet 2072. L'aéroport de Saint-Hubert, qui offre déjà un service de transport de passagers régulier, pourrait toutefois augmenter son offre pour des vols régionaux. D'ici quelques années, les dirigeants de l'aéroport espèrent offrir des vols vers Toronto et l'Ouest canadien avec des avions de la CSeries de Bombardier.

L'objectif est de développer un plan d'affaire viable d'ici 3 à 5 ans, au terme des travaux de réfection.

On espère que les investissements pour compléter le développement va permettre à un transporteur de voir le potentiel de l'aéroport de Saint-Hubert comme un site exceptionnel tant pour Toronto que l'ouest du Canada.

Jacques Spencer, président de Développement Aéroport Saint-Hubert Longueuil

Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil, qui détient et gère le site, souhaite aussi attirer les entreprises en aéronautique qui étaient frileuses de venir s'installer et investir le long d'une piste en fin de vie.

L'annonce du gouvernement fédéral pourrait changer la donne. On affirme que des tractations pourraient être entreprises d'ici les prochains mois pour convaincre des entreprises de s'installer à Longueuil.

L'École nationale d'aérotechnique voit d'un bon oeil cet investissement. L'arrivée de nouvelles entreprises permettrait aux étudiants d'avoir des perspectives d'emploi encore plus grandes, croit l'institution. Le prolongement de la vie utile de la piste principale de l'aéroport de Saint-Hubert assure également les activités d'enseignements.

Ça positionne l'École d'aérotechnique de Saint-Hubert comme un acteur de premier plan pour la formation des techniciens. Alors, c'est sûr que pour nous, c'est une excellente nouvelle.

Alain Legault, directeur des communications du Cégep Édouard-Montpetit et de l'École nationale d'aéronautique

La Ville se réjouit aussi de cette annonce. La mairesse, Caroline St-Hilaire, souhaite que l'aéroport de Saint-Hubert devienne un moteur économique pour sa municipalité.

Économie