•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une exposition anti-avortement crée la controverse à Edmonton

Des étudiants de l'Université de l'Alberta préparent des affiches en protestation d'une exposition anti-avortement.
Des étudiants de l'Université de l'Alberta préparent des affiches en protestation d'une exposition anti-avortement. Photo: ICI Radio-Canada
Radio-Canada

Des étudiants protesteront mardi et mercredi contre une exposition anti-avortement qui se tiendra dans un endroit très passant de l'Université de l'Alberta.

Les membres du groupe Go-Life ont prévenu que les images qu'ils exposeront seront très explicites. Ils demandent aux étudiants sensibles d'éviter l'endroit pendant les deux jours de l'exposition, mardi et mercredi.

Le club étudiant a obtenu son matériel auprès du Centre canadien pour une réforme bioéthique, qui a déjà exposé de nombreuses affiches comparant des images d'embryons à des photos de victimes de génocides.

L'étudiante de l'Université de l'Alberta Zoe Chaytors croit toutefois que cette exposition est trop controversée pour se tenir dans un endroit si passant du campus.

« Certaines de ces images peuvent mettre mal à l'aise les personnes qui ont eu un avortement ou une fausse couche ou un enfant mort-né », dit l'étudiante qui a prévu d'organiser une manifestation pacifique pour protester pendant toute la durée de l'exposition.

La présidente de l'Université de l'Alberta, Indira Samarasekera, a expliqué dans un communiqué qu'elle ne s'opposerait pas aux événements malgré la controverse parce que les étudiants du club Go-Life ont suivi toutes les procédures nécessaires à présentation d'une exposition.

« L'Université de l'Alberta soutiendra toujours le principe de la liberté d'expression. C'est notre devoir de favoriser et de faciliter les débats dans un environnement sécuritaire », a-t-elle écrit.

Toute violation des procédures universitaires fera l'objet d'une enquête du service de sécurité de l'Université.

Alberta

Société